Projets

L'AEFE développe l'autonomie des utilisateurs de son décisionnel

L'AEFE développe l'autonomie des utilisateurs de son décisionnel

L'agence pour l'enseignement français à l'étranger a déployé une solution basée sur Talend, PostgreSQL et Actuate.

PublicitéL'agence pour l'enseignement français à l'étranger (AEFE) gère 480 écoles, collèges et lycées établis hors de France, dans 130 pays, qui proposent un enseignement conforme à l'exigence des programmes de l'Éducation nationale française. Ces établissements, de la maternelle aux classes préparatoires, accueillent 300 000 élèves, dont 110 000 enfants d'expatriés français et 190 000 nationaux et étrangers tiers désirant bénéficier d'un enseignement du type de celui des écoles françaises. L'AEFE fonctionne avec 6 400 titulaires de l'Éducation nationale et 15 000 collaborateurs recrutés localement mais est rattachée au Ministère des Affaires Etrangères.

Les gestionnaires de l'agence utilisaient, pour le pilotage et les rapports, Microsoft Excel pour traiter des extractions brutes à partir des systèmes informatiques de production. De fait, les équipes informatiques étaient donc sollicitées pour effectuer régulièrement de telles requêtes, chaque décideur ayant ses propres exigences. Afin de développer l'autonomie des 100 à 150 décideurs concernés et, partant, leur réactivité, l'AEFE a décidé de déployer un véritable système décisionnel.

Talend extrait les données de six systèmes : le SIRH, la paye du siège (système distinct du SIRH), la gestion des bourses scolaires, la comptabilité et le budget et la gestion de la formation continue. Les données sont stockées dans un infocentre puis un datawarehouse sous PostgreSQL. Enfin, les solutions d'Actuate sont sollicitées pour créer un cube, des cubeviews, des rapports, des générations de feuilles Excel (certains utilisateurs souhaitant conserver un traitement de ce type) et enfin un tableau de bord synthétique.

« Bien qu'il y ait peu d'indicateurs et une faible volumétrie, nous devions faire de très nombreux croisements de données et nous avions besoin de fluidité et de réactivité » souligne Maryam Khiali, chef de projet maitrise d'oeuvre pour le système d'information décisionnel (SID) de l'AEFE. Avec la solution implémentée, les utilisateurs peuvent aisément fabriquer des rapports à partir des cubeviews, la navigation au sein des données disponibles empruntant une logique d'explorateur de fichiers.

Le projet a été mené à partir de janvier 2011. Il a notamment permis à la directrice de l'AEFE de disposer d'un rapport avec les chiffres dont elle avait besoin pour une audition au Sénat en moins d'une demi-heure contre de nombreuses heures auparavant.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Une procédure simple est-elle à disposition de la DSI pour réclamer des pénalités aux fournisseurs ne respectant pas les SLA / les clauses contractuelles ?