Bibliographies

Livre : Les Gafam contre l'Internet

Livre : Les Gafam contre l'Internet
Internet était ouvert et synonyme de liberté, de plus en plus, il est monopolisé par cinq acteurs, les Gafam, estime Nikos Smyrnaios.

Annoncé comme un monde participatif et décentralisé, Internet est devenu, selon Nikos Smyrnaios, un oligopole.

Pour parler des grands acteurs économiques de l'Internet, Nikos Smyrnaios (*) emploie la sulfateuse. Mais son livre, « Les Gafam contre l'Internet » (**), oblige à réfléchir sur le nouveau monde économique que mettent en place Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft, les cinq fameux Gafam.

La thèse de l'auteur porte sur une contradiction, au départ Internet était ouvert et synonyme de liberté, de plus en plus, il est monopolisé par cinq acteurs, qui outrepassent leur domaine initial d'activité, pour englober notre vie sociale. On parlait d'idéal, de démocratie, d'un monde participatif et décentralisé, c'était le web 2.0. Aujourd'hui, internet est devenu le lieu d'une compétition acharnée. Les start-ups sympathiques du début sont devenues des oligopoles. La puissance numérique se double d'une puissance financière et de la domination sur les droits de propriété intellectuelle. Internet est donc privatisé, clôturé par la concentration entre cinq acteurs.

Une domination tout azimut

La rentabilité hors normes de ces acteurs, observe Nikos Smyrnaios, leur donne une puissance qui défie celle des régulateurs et attire les investisseurs. L'organisation de la production mondialisée leur permet de pratiquer la sous-traitance dans des pays à bas coûts et des salaires bas dans les pays développés. Les systèmes de recommandation, d'information (courrier électronique, messagerie, réseaux sociaux) sont leur apanage. L'actualité, les contenus en ligne les vidéos sont monopolisés par les mêmes  acteurs. Les moteurs de recherche constituent une autre forme de domination et reconfigurent les industries de la culture et de l'information. Sans oublier la domination du marché des données personnelles et de leur traitement, obtenue par celui de l'informatique connectée.

(*) Nikos Smyrnaios est maître de conférences à l'Université de Toulouse 3.
(**) Livre publié chez Eyrolles, dans la collection « controverses » de l'INA.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    UTILISATION DES COOKIES

    En poursuivant votre navigation sur ce site,
    vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

    Pour en savoir plus, consultez notre politique relative à la vie privée.

    La question du moment
    Votre Legacy peut-il être interrogé via des API par des applications « digitales » ?