Projets

La DOSI du Groupement des Mousquetaires analyse finement ses coûts

La DOSI du Groupement des Mousquetaires analyse finement ses coûts
Chef de projet, Xavier Trébouta est directeur adjoint du contrôle de gestion de la STIME, la DOSI filialisée du Groupement des Mousquetaires (Intermarché...).
Retrouvez cet article dans le CIO FOCUS n°114 !
La révolution numérique à l'heure du ROI

La révolution numérique à l'heure du ROI

Le DSI est un acteur évident de la Révolution Numérique des entreprises mais il n'est pas le seul. Et il peut même être parfois un peu bousculé, par exemple lors de l'arrivée d'un Directeur du Numérique, un CDO (Chief Digital Officer). Voire de celle, normalement moins problématique, d'un Directeur...

Découvrir

En dix ans, la STIME a déployé successivement trois solutions pour instrumenter la méthode ABC. Après l'abandon de MAGE puis de celle de SAP, c'est MyABCM qui a été choisi.

La STIME est la DOSI filialisée du Groupement des Mousquetaires (Intermarché, Bricomarché, etc.). Ce groupe est une fédération de distributeurs indépendants partageant un certain nombre de services, dont la STIME, et réalisant également de l'intégration verticale dans la logistique et la production. La justification des coûts...

Il vous reste 96% de l'article à lire
Vous devez posséder un compte pour poursuivre la lecture

Créez votre compte Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous !

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    UTILISATION DES COOKIES

    En poursuivant votre navigation sur ce site,
    vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

    Pour en savoir plus, consultez notre politique relative à la vie privée.

    La question du moment
    Constatez-vous le recours à du shadow-IT par les métiers ?