Management

Une opération de maintenance perturbe la billetterie SNCF

Une fois de plus, l'alimentation électrique apparait comme un problème central du SI, cette fois au redémarrage des systèmes après un arrêt prévu pour maintenance.

PublicitéImpossible de payer par carte bancaire sur l'ensemble du réseau SNCF français hier matin, dimanche, tant aux guichets que sur les bornes ou sur le site Web. Une opération de maintenance électrique planifiée, effectuée dans la nuit de samedi à dimanche, a nécessité l'arrêt de tous les systèmes informatiques, explique le service de presse de la SNCF. Au moment de la remise en service des équipements (une phase toujours délicate, reconnaît l'opérateur ferroviaire), deux équipements réseau majeurs ont mal redémarré et généré des dysfonctionnements sur deux applications. L'une d'elles gérait le système d'acceptation des cartes bancaires, ce qui a directement entraîné une gêne pour les voyageurs. « Cela n'a concerné que les départs immédiats , minimise le service de presse. Il s'agissait d'un week-end très chargé sur lequel les TGV et les trains Corail affichaient complets, les billets ayant été réservés depuis longtemps par les voyageurs. » L'opération de maintenance avait été programmée pour ce week-end afin de bénéficier de l'heure supplémentaire procurée par le passage à l'heure d'hiver. Les équipes étaient donc mobilisées et la remise en service a pu s'effectuer vers 11 heures, dimanche matin. Néanmoins, des perturbations ont encore eu lieu dans le courant de l'après-midi. Les problèmes n'ont été définitivement résolus qu'après le remplacement d'un équipement réseau et le reparamétrage du coeur de réseau de Mosaïque Plus, l'application de billeterie. Mosaïque Plus est la nouvelle version de l'outil de vente de la SNCF, mise en place à l'occasion du changement tarifaire, le 07 octobre dernier. Rappelons que, parmi les prestataires intervenant autour de l'application Mosaïque, figure Fujitsu Services qui a remporté en janvier 2006 un contrat de cinq ans pour la maintenance de l'infrastructure de vente de la SNCF. Un contrat de 42 millions d'euros gagné avec deux co-traitants, IER et Parkeon.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Disposez-vous d’une solution pour centraliser tous vos contrats IT ?