Nominations

Raphael Viard passe de la SNCF à Saint-Gobain

Raphael Viard passe de la SNCF à Saint-Gobain
Raphael Viard était jusqu’à présent CTO de la SNCF.

Saint-Gobain vient de nommer Raphael Viard Chief Information and Digital Officer de sa division HPS (High Performance Solutions).

PublicitéEn Novembre 2018, le groupe de production, transformation et distribution de matériaux Saint-Gobain a lancé un plan stratégique baptisé « Transform & Grow » [Transformation et Croissance]. Dans ce cadre, deux divisions ont été mises en place. D'un côté, les matériaux dits « locaux » (essentiellement les ciments, peintures et vitrages de bâtiments) sont placés dans une division gérée par pays. De l'autre, la division HPS (High Performance Solutions) est dédiée aux marchés globaux (mondiaux) de matériaux particuliers tels que les vitrages automobiles. Raphaël Viard, qui était CTO à la SNCF, vient d'être nommé Chief Information and Digital Officer de cette division HPS.

Ingénieur Epita (2002), également titulaire d'un master en systèmes d'information et sécurité de Télécom Paris (2002), Raphaël Viard a ensuite suivi un Executive Management Program de l'INSEAD en 2013. D'abord responsable technique dans une petite structure, il entra au Ministère de l'Intérieur comme chef de projet en 2003. En 2005, il a rejoint le groupe Alstom où il a évolué jusqu'en 2016 : d'abord responsable IT et Télécom puis responsable sécurité, il a progressé jusqu'à la direction du centre de services partagés informatique. De 2016 à 2019, Raphaël Viard a été Chief Technology Officer de la SNCF, rattaché à eSNCF, fonction à laquelle s'est ajoutée celle de Chief Transformation Officer à partir de 2018. Il était à ce poste quand il a rejoint Saint-Gobain.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Une attestation d’assurance en responsabilité professionnelle est-elle exigée des fournisseurs dont la défaillance serait préjudiciable ?