Business

OOXML élevé à l'ISO... 'C'est un exercice qui a fait progresser Microsoft'

Microsoft réagit aux décisions de l'ISO et l'Afnor, et se félicite bien évidemment de l'issue heureuse de la procédure de normalisation du format OOXML initiée par l'ECMA.

PublicitéMalgré une opposition vive et parfois virulente, l'ISO a finalement adopté Office OpenXML (OOXML) - le format de fichier implémenté par Microsoft avec Office 2007 - comme standard international. Bernard Ourghanlian, Directeur technique et sécurité de Microsoft France, s'il se félicite de ce résultat, reste prudent quant au chemin qui reste à parcourir. L'ISO s'est rangée sur une déclinaison de la norme proche de celle proposée par l'AFNOR, , qu'en déduisez-vous ? Le processus a été long, 14 mois se sont écoulés depuis le dépôt du projet initial par l'Ecma. La somme de travail est significative, même s'il ne s'est pas forcément déroulé dans la meilleure ambiance. Nous tenons à remercier tous ceux qui ont participé et qui nous ont permis d'aboutir à des progrès, dont certains sont sensibles. La décision de l'ISO va contribuer à améliorer la visibilité de la norme et aux implémentateurs de travailler aux fonctionnalités de leurs produits avec une conformité stricte ou transitionnelle. Le choix de deux formats, qui en réalité en font quatre, a permis de clarifier comment réaliser une implémentation du format conforme à la norme, strictement ou non. La partie transitionnelle pourra disparaitre. Son utilisation sera d'actualité tant qu'elle permettra le transfert de la totalité du patrimoine informationnel de l'entreprise, qui se chiffre en milliards de documents. Cela ne va-t-il pas rendre votre tâche plus complexe ? La compatibilité avec le passé a ses avantages et ses inconvénients, mais elle complexifie nécessairement le produit et sa norme. Nous nous sommes engagés à la jouer en respectant la règle du jeu. A force d'ouvrir nos formats, nous sommes condamnés à introduire toujours d'avantage d'innovation. Mais nous devons également rassurer nos clients avec une garantie d'évolution concrète des produits, en particulier dans le périmètre des grands comptes comme des administrations. La numérisation générale des contenus pèse sur tous les documents, et la normalisation des formats de fichier est une vraie nécessité. La normalisation va également vous contraindre à faire évoluer vos produits ? En effet, l'offre XML que supporte le format de l'ECMA n'est pas le format normalisé par l'ISO. Ce dernier reprend le support mais l'accompagne d'évolutions. Nous allons bien évidemment faire évoluer nos produits, mais nous ne pouvons indiquer de délai. L'ISO s'est également prononcée pour un rapprochement entre OOXML et ODF... C'est vrai, c'est un voeux pieux, mais ce n'est pas réaliste. Ce n'est pas possible car nous ne savons pas comment faire ! Nous nous sommes engagés à participer aux travaux du DIN, l'équivalement de l'AFNOR, pour faire non pas converger les formats, mais pour les harmoniser. L'AFNOR devrait également nous rejoindre. Ce qui est important, c'est d'améliorer l'interopérabilité. Notre tâche première sera d'ailleurs de nous occuper de l'interopérabilité. Après, nous ferons évoluer notre capacité à évoluer vers une norme unique. Nous allons continuer de travailler et participer aux comités qualifiés avec l'ODF. L'élévation d'OOXML au rang de standard ISO est une victoire pour Microsoft. Oui, et on s'en réjouit. Nous reconnaissons qu'il y a eu des contributions, y compris de la part de nos opposants. Par exemple avec IBM, nous avons eu des discussions constructives qui ont permis de faire évoluer le format dans le bon sens. Et on les en remercie. Après, il y a des religions et des idéologies avec lesquelles on ne peut pas discuter... Mais globalement, c'est un exercice qui a fait progresser Microsoft. Quels seront les formats à suivre ? (rire) En effet, il y a le format XPS, destiné aux imprimantes, qui est en cours de standardisation à l'ECMA, au comité TC46. Ce groupe de travail n'est d'ailleurs pas piloté par Microsoft, qui n'est qu'un des membres de l'ECMA. Sera-t-il soumis à l'ISO ? La décision ne nous appartient pas...

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Vos collaborateurs disposent-ils de communications unifiées vocales/messagerie instantanée/vidéo-conférence ?