Management

Nette progression des informaticiens free lance

Sur 500 000 informaticiens, au moins 43 000 sont indépendants. Selon l'Insee, leur nombre est en croissance régulière. Une alternative aux problèmes d'emploi ?

PublicitéL'Insee a publié ses premiers résultats de l'EAE (enquête annuelle d'entreprises) dans les services pour 2005. Depuis 2003, le nombre des professionnels free-lances progresse de 24 % et serait aujourd'hui de 200 000. Dans le secteur informatique, on recense 8,5% d'indépendants, soit 43 000 informaticiens environ. L'EAE est réalisée annuellement par sondage (40 000 entreprises, taux de réponses 80 %) par l'Insee auprès des entreprises de services aux entreprises. Depuis 1999, le nombre des professionnels non salariés est passé de 9 % (1999-2003) à 11 % (1999-2005). Comment distinguer les free-lances des autres professionnels non salariés ? La définition retenue est celle des professionnels exerçant des prestations intellectuelles dans des professions non réglementées. Résultat : il y a autant d'avocats que de conseils free-lances et deux fois plus d'informaticiens libéraux que d'experts-comptables. 15,6% d'indépendants dans des entreprises dédiées à l'entretien et à la réparation de matériel informatique 44 208 entreprises ont été recensées comme « activités informatiques » par l'enquête. Dans les 6 catégories définies, 15,6%, est le taux le plus important d'indépendants dans des entreprises dédiées à l'entretien et à la réparation de machines de bureau et de matériel informatique. Il est suivi par « autres activités de réalisation de logiciels » avec 13% et « activités de banque de données » avec 11,9%. Viennent derrière les activités de conseil en systèmes informatiques (7,5%), d'édition de logiciels (5,5%) et en traitement de données (3,8%). L'augmentation d'indépendants ou TPE (très petites entreprises) est régulière : outre les curieux qui veulent découvrir ce mode de travail, cette solution séduit principalement des informaticiens au chômage et qui peinent à retrouver un emploi ou ceux qui ont déménagé et se retrouvent éloignés d'une structure de travail classique. Mais l'indépendance est de plus en plus l'ultime recours des seniors condamnés à ce choix, lorsqu'ils sont ostracisés et tenus en dehors d'un système qui privilégie davantage la jeunesse à l'expérience.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Vos données sont-elles rassemblées dans un data-lake accessible par toutes les applications en ayant l’usage ?