Bibliographies

Manuel pratique de conformité RGPD

Manuel pratique de conformité RGPD
Les Editions Eyrolles viennent de publier « RGPD et droit des données personnelles » de Fabrice Mattatia.

Fabrice Mattatia a mis à jour son manuel sur le droit des données personnelles en le mettant à jour à l'heure du RGPD.

Publicité« Enfin un manuel complet sur le nouveau cadre juridique issu du RGPD et de la loi Informatique et Libertés de 2018 » proclame la couverture de « RGPD et droit des données personnelles ». Cet ouvrage de Fabrice Mattatia vient de paraître aux Editions Eyrolles. Il s'agit d'une mise à jour de l'ouvrage paru il y a deux ans pour tenir compte du RGPD et de l'évolution récente de la loi Informatique et Libertés.

Les ouvrages juridiques sont légion sur le sujet. Mais le livre de Fabrice Mattatia a comme particularité d'aborder un sujet assez aride sous une forme accessible. Tous les thèmes sont clairement explicités en partant non pas des textes mais des questions pratiques. Les textes réglementaires sont justes cités en justification et appuis.

L'auteur débute malgré tout par faire un historique et un descriptif des grands principes avant de lister les grands textes en précisant leurs contenus. Le coeur de l'ouvrage est constitué d'une clarification des principaux droits et obligations relatifs aux données personnelles. L'action de la CNIL fait l'objet d'une partie dédiée, tout comme la question des réseaux sociaux. Les risques de sanctions font l'objet de deux parties successives : l'une concernant les sanctions judiciaires (devant un tribunal), l'autre les sanctions administratives (par la CNIL).

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Un contrôle du respect des niveaux de service contractuels est-il systématique avec une mesure objective (outillée) ?