Management

Les rapports tumultueux entre gouvernance et expérience employé

Les rapports tumultueux entre gouvernance et expérience employé
Face aux attentes des collaborateurs, comme le télétravail, les entreprises restent en retrait voire méfiantes.

La crise sanitaire n'a pas arrangé les rapports tumultueux entre gouvernance et expérience employé selon une étude IDC pour Unisys.

PublicitéAprès, plus rien ne sera comme avant ? Chiche ! Selon une étude IDC pour Unisys, la crise sanitaire Covid-19 a bien entendu bousculé les habitudes de travail mais le compte est loin d'y être pour passer à ce que l'on pourrait réellement appeler un monde de demain différent. Certes, 66 % des organisations envisagent de modifier leurs modes opératoires après la crise sanitaire par rapport à la situation antérieure. Cette évolution permettrait de créer une meilleure expérience employé globale (64% des répondants), mieux assurer la sécurité des employés (61%) et obtenir une meilleure productivité (47%).

Pour 66 % des employés de la région EMEA, le lieu et les horaires de travail propices à la vie de famille sont importants mais seuls 49 % des chefs d'entreprise en sont conscients. Autre écart important : 51% des employés déclarent que la responsabilisation des équipes et des individus est cruciale mais seulement 31% des entreprises le reconnaissent. En Amérique du Nord, l'écart est nettement plus faible : respectivement 63% des employés et 51% des dirigeants partagent cette opinion. Côté moyens mis à disposition des collaborateurs, l'accès à une technologie de pointe est importante pour 43 % des employés et 55 % des dirigeants d'entreprises.

Une vision radicalement différente par les salariés et les dirigeants

Vis-à-vis du télétravail, les visions sont là aussi très différentes. Les dirigeants d'entreprises sont avant tout préoccupés par les problèmes pratiques pour travailler : 38 % se préoccupent des barrières pouvant survenir en matière de communication et de collaboration contre 24 % des employés ; 38 % des dirigeants contre 7 % des collaborateurs s'inquiètent des difficultés à contrôler le travail ; et enfin 38 % des dirigeants et 11 % des employés sont inquiets des difficultés à accéder aux données nécessaires. Les technologies nécessaires au télétravail sont considérées comme un défi par 41 % des dirigeants mais par seulement 10 % des employés.

Au final 33 % des employés ne voient que, au plus, quelques obstacles à la mise en place du télétravail. De leur côté, 66 % des dirigeants d'entreprise de la région EMEA conviennent que le télétravail est tout aussi productif -voire plus- que le travail sur le site de l'entreprise. Pour capitaliser sur ce constat, 42 % des entreprises prévoient de réaliser des investissements ciblés et donnent la priorité à l'innovation pour prospérer dans une ère post-COVID. Parmi les technologies mentionnées, notons la 5G (48%), l'internet des objets (IoT - 46%), l'intelligence artificielle (IA - 52%) et les plateformes de sécurité modernes (40%).

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Pouvez-vous identifier facilement la présence de solutions déployées sans passer par la DSI (ou shadow IT) ?