Technologies

Les administrations vont expérimenter de nouveaux projets IA

Les administrations vont expérimenter de nouveaux projets IA
Plusieurs administrations vont bénéficier de projets IA pour améliorer la vie des usagers et des agents. (Crédit Photo: Sarah Pflug.Burst)

Après une première édition couronnée de succès, la Dinsic et la DITP ont lancé en début d'année un deuxième appel à manifestation d'intérêt IA. Après délibération, 15 projets ont été retenus pour être expérimentés au sein des administrations.

PublicitéL'intelligence artificielle au sein des administrations françaises est une réalité. Plusieurs initiatives existent comme par exemple le chatbot Claudia de l'AIFE ou le machine learning de la start-up d'Etat Signaux Faibles au ministère de l'Economie et des Finances. Les administrations françaises vont pouvoir expérimenter 15 projets d'IA supplémentaires à travers le deuxième appel à manifestation d'intérêt IA. Lancé en avril dernier par la Dinsic et la DITP (direction interministérielle la transformation publique) , cet appel a généré 46 réponses et 15 initiatives ont été finalement retenues.

Plusieurs administrations sont concernées. Il y a par exemple un programme pour faciliter l'accès aux informations sur le patient au CHU de Bordeaux. Concrètement, à partir du dossier patient informatisé, l'IA permettra une recherche sémantique dans ce dossier pour retrouver les bonnes informations au bon moment. Parmi les autres projets, on peut citer l'amélioration du système de pré-plainte en ligne au sein de la direction générale de la Gendarmerie nationale. En détectant automatiquement les infractions à partir des pré-plaintes en ligne et en identifiant les questions complémentaires à poser à l'usager, l'IA permettra de transformer les pré-plaintes en plaintes qualifiées.

Juridique, environnement, santé, douanes,...

L'IA s'invite à la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) pour détecter les clauses et pratiques abusives dans les contrats, devis et factures. La Cour de cassation va s'en servir pour rapprocher les décisions traitant du même thème et détecter des interprétations divergentes de la loi. Les autres projets touchent l'IGN (Institut national de l'information géographique et forestière), l'INSEE, les chambres des métiers et de l'artisanat, le direction générale des douanes et des droits indirects, la direction générale de la santé, etc.

Financés à hauteur de 4 millions d'euros dans le cadre du programme d'investissement d'avenir, ces 15 projets seront accompagnés à partir de septembre 2019, pendant un an, jusqu'à la réalisation d'un prototype fonctionnel, expérimenté auprès des utilisateurs. La Dinsic fournira l'expertise technologique, en matière de traitement des données, d'intelligence artificielle et plus largement de transformation numérique. En parallèle, la DITP appuiera chaque administration pour identifier en amont, préparer, puis accompagner les transformations métier induites par l'intégration de l'IA dans les processus.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Avez-vous industrialisé la gestion de vos infrastructures propres pour en faire un cloud privé ?