Management

L'été du spam : un niveau record après quelques temps d'accalmie

Voilà un domaine où la croissance n'est pas en berne.

PublicitéIl y a 17% de spams en plus dans les boites aux lettres électroniques aujourd'hui qu'hier et ceux qui observent le phénomène prédisent même une recrudescence plus forte d'ici la fin d'un été marqué par une quantité de pourriels jamais atteintes ! Les rapports produit quotidiennement par les éditeurs sur la base des filtres de leurs serveurs font état d'un nombre ahurissant de documents non sollicités avec comme star de l'été le PDF-spam qui pourrait détrôner en 2007 l'image-spam qui avait fait des ravages en 2007. Du coup, selon David Salbego, administrateur Unix de l' Argonne National Laboratory, une division du ministère américain de l'Energie, "les filtres portant sur le contenu du message sont de moins en moins efficaces". Seule solution : "faire porter le contrôle des messages sur la source même et notamment l'adresse IP du serveur". Une méthode d'ores et déjà utilisée par nombre d'éditeurs qui affectent des points de "qualité" aux adresses IP des expéditeurs en fonction du traitement opéré par les utilisateurs, éliminant les moins bien notées. Reste qu'après une période de déclin le nombre de spams a explosé ces derniers temps sur la base de techniques de plus en plus perverses. Selon Secure Computing, 88% du trafic mail et désormais le fait du spam, et les 90% pourrait être dépassé d'ici un mois. Parmi ceux là, 11% sont le fait de PDF-Spams que les éditeurs tentent d'enrayer.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Possédez-vous une solution de gestion des identités adaptée aux usages distants et aux solutions cloud ?