Projets

Franfinance profite de l'agrégation bancaire pour proposer un nouveau type de scoring

Franfinance profite de l'agrégation bancaire pour proposer un nouveau type de scoring
Frédéric Jacob-Peron, Directeur Général de Franfinance, s’est réjoui : « c’est une belle coopération et d’un travail d’équipe exemplaire entre deux filiales du Groupe Société Générale dans une logique d’innovation »

La DSP 2 voit, chez Franfinance, une nouvelle application pour faciliter l'octroi de crédits au prix d'un partage des données personnelles bancaires.

PublicitéLa Directive européenne sur les services de paiement 2 (DSP 2) a été adoptée le 25 novembre 2015. Elle visait notamment à permettre la mise en place d'agrégation de services bancaires, c'est à dire à organiser l'ouverture des données bancaires en ligne d'un client à un mandataire tiers, l'idée de base étant que ce tiers agrégeait les données de plusieurs établissements pour offrir une vision consolidée au client. Beaucoup de banques ont mis en place leur propre agrégateur pour que chaque client puisse visualiser les comptes situés dans d'autres établissements sur leur propre site. Ce principe d'agrégation vient de recevoir une nouvelle application chez Franfinance, filiale de la Société Générale dédiée au crédit à la consommation. Si un client accepte que Franfinance accède à toutes ses données bancaires, Franfinance affinera son analyse des capacités du client à souscrire un crédit.

Dans un premier temps, le client suit le circuit traditionnel du dépôt de dossier. En cas de refus de l'accord de principe sur un crédit à la consommation par cette voie, Franfinance va alors proposer une « deuxième chance ». S'appuyant sur l'agrégateur développé par Boursorama, autre filiale de la Société Générale, Franfinance va, si le client l'accepte, accéder aux données bancaires (recettes et dépenses) de celui-ci et affiner son analyse. Cette analyse, exhaustive, peut alors déboucher sur une estimation plus favorable au client et donc sur un octroi de crédit qui, sinon, aurait été refusé.

Le service a été lancé au début de l'été 2019. Développé en six mois, l'outil est donc issu d'une collaboration entre deux filiales de la Société Générale, Boursorama et Franfinance.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Vos principales applications métier sont-elles accessibles en mode web mobile (pas nécessairement en SaaS) sur smartphone en travail ubiquitaire ?