Projets

Courbet assure ses bijoux avec un smart-contract dans la blockchain

Courbet assure ses bijoux avec un smart-contract dans la blockchain
Manuel Mallen, président cofondateur de Courbet, estime que le service proposé sert l’image innovante de sa Maison.

Le joaillier Courbet, situé place Vendôme à Paris, a recours à l'offre de blockchain de GoodsID et d'assurance de son partenaire Wakam.

PublicitéBasé comme beaucoup de confrères place Vendôme à Paris, le joaillier Courbet cultive un positionnement éthique, innovant et écologique en utilisant des diamants de laboratoire, de l'or recyclé et traçable, etc. Fin 2020, il a souhaité proposé un service de certification et d'assurance de ses créations. Pour cela, il a eu recours à l'offre de blockchain de GoodsID et d'assurance de son partenaire Wakam. Chaque bijou (pour l'heure, les bagues de fiançailles) est ainsi sécurisé par un certificat d'authentification numérique infalsifiable et impossible à dupliquer, comprenant toutes les informations sur le bien mais aucune sur le propriétaire, stocké dans la blockchain de GoodsID.

Ce certificat est associé à une assurance contre le vol durant deux ans proposée par Wakam, partenaire de GoodsID. En cas de sinistre, il suffit d'utiliser le certificat pour effectuer la déclaration, elle aussi dans la blockchain, en y associant le récépissé de dépôt de plainte. Par un smart-contract, l'assureur est alors immédiatement prévenu et déclenche la procédure d'indemnisation. La compensation s'effectue sous forme d'un remplacement du bijou volé par un bijou neuf, identique à celui volé, assorti d'un nouveau certificat numérique et de son assurance.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Disposez-vous de procédures pour encadrer les achats IT récurrents (accords-cadres, catalogues prénégociés…) ?