Juridique

Christiane Féral-Schuhl élue présidente du Conseil National des Barreaux

Christiane Féral-Schuhl élue présidente du Conseil National des Barreaux
Nouvelle présidente du CNB, Christiane Féral-Schuhl est avocate associée au cabinet Feral-Schuhl / Sainte-Marie

Le Conseil National des Barreaux et le Barreau de Paris sont désormais dirigés par deux femmes.

PublicitéChristiane Féral-Schuhl et son cabinet Feral-Schuhl / Sainte-Marie collaborent avec CIO et Le Monde Informatique depuis une vingtaine d'années, aujourd'hui au travers de l'espace Cyberdroit de CIO. Après avoir été bâtonnière du Barreau de Paris (2012-2013), Christiane Féral-Schuhl a été élue samedi 16 décembre 2017 présidente du Conseil National des Barreaux par 66 votes pour, 6 pour l'autre candidat Jean-Louis Bessis et 10 votes blancs. Elle remplace Pascal Eydoux. Elle est la première femme à occuper ce poste.
Le Conseil National des Barreaux, établissement d'utilité publique doté de la personnalité morale, représente l'ensemble des 65480 avocats inscrits à un barreau en France. Il a quatre rôles principaux : représenter la profession d'avocat, notamment auprès des pouvoirs publics dont le Parlement, le Gouvernement et la Commission Européenne comme de ses homologues étrangers ; unifier les règles et usages de la profession d'Avocat entre tous les barreaux ; superviser la formation professionnelle des avocats ; et enfin organiser l'accès au Barreau Français des avocats étrangers.

La révolution numérique au coeur des préoccupations des avocats

En 2012-2013, Christiane Féral-Schuhl avait été la deuxième femme élue bâtonnière du Barreau de Paris (après Dominique de la Garanderie), le plus important de France avec 27461 avocats (42 % des avocats français). Il se trouve que, la semaine passée, le Barreau de Paris a élu sa troisième bâtonnière, Marie-Aimée Peyron. Les deux instances principales de la profession sont donc aujourd'hui dirigées par des femmes.
Déjà, lorsqu'elle avait été élue à la tête du Barreau de Paris, Christiane Féral-Schuhl avait mis en avant son expérience et son expertise des sujets numériques alors que la mise en place des outils de collaboration numérique était difficile. Encore une fois, gageons que cette spécialité a joué. En effet, la nécessité de préserver la spécificité des avocats face aux « legaltechs » est un sujet important actuellement, autant pour les justiciables que pour les avocats eux-mêmes.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Pouvez-vous tracer précisément qui accède à quoi dans votre entreprise ?