Stratégie

Bouleverser un SI en dépassant le vieux schéma MOA/MOE

Bouleverser un SI en dépassant le vieux schéma MOA/MOE

« Pour moi, le concept MOA/MOE est bloquant » proclame Michel Foulon, DSI du Courrier, Groupe La Poste

PublicitéLa Poste représente aujourd'hui, au niveau groupe, un chiffre d'affaires d'environ 21 milliards d'euros par an et un résultat net d'à peu près 700 millions d'euros par an. La division courrier constitue grosso-modo la moitié du chiffre d'affaires et contribue au résultat net à hauteur de 440 millions par an. « La Poste est un service public profitable qui continue d'investir sur la base de ce qu'il gagne » se réjouit Michel Foulon, DSI du Courrier, Groupe La Poste.

Le courrier industrialisé (envois en masse de factures, de publications marketing, etc.) a subi une forte chute : de 12 milliards d'objets par an il y a quelques années à environ 9 milliards aujourd'hui. L'outil industriel de traitement du courrier de La Poste est donc aujourd'hui surdimensionné. De plus, une des grandes forces de La Poste est son réseau très dense non seulement de bureaux mais aussi de tournées de facteurs. Ce réseau permet d'accompagner la forte croissance du e-commerce en délivrant une masse toujours plus grande de colis.

Mais, du coup, avec la baisse du courrier et la croissance du colis comme avec les nouveaux métiers autour du numérique ou de la « Silver Economy », le métier de La Poste évolue fortement. Le rôle de la DSI est évidemment fondamental pour faire évoluer les processus et leurs outils en même temps que les métiers.

Pour y parvenir, La Poste a adopté une démarche de rupture par rapport aux habitudes françaises, notamment en renonçant au bon vieux schéma MOA/MOE. Michel Foulon juge : « pour moi, le concept MOA/MOE est bloquant ».

L'interview en vidéo

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Exploitez-vous un ou plusieurs clouds privés pour héberger des applications métiers en production ?