Business

Eric Besson épaule le Libre à l'Open World Forum

Le secrétaire d'Etat au développement de l'économie numérique s'est rendu à la manifestation parisienne.

Avec un discours d'Eric Besson certainement agréable aux oreilles des acteurs du Libre. C'est ainsi que s'est ouverte la séance plénière du Forum mondial du Libre, hier à Paris. Dans une allocution bienveillante à l'égard du logiciel libre, qu'il a qualifié de mâture, le secrétaire d'Etat chargé de l'Economie numérique a souligné « l'importance et l'universalité de l'Open Source, au-delà de certains débats parfois stériles et partisans » et s'est enthousiasmé en évoquant le logiciel libre comme « une opportunité et un enjeu formidables » pour l'administration. Eric Besson a profité de l'occasion pour rappeler qu'il a concocté le Plan France Numérique 2012, remis à Nicolas Sarkozy en octobre. Un document qui prévoit plusieurs mesures pour « encourager la création d'entreprises dans l'édition de logiciels ansi que leur développement à l'international, quel que soit le modèle retenu par les acteurs, libre ou propriétaire. » Le plan du secrétaire d'Etat fait, en réalité, peu allusion au logiciel libre et privilégie une approche du secteur de l'édition plus générale. L'April ne s'est d'ailleurs pas privé, à la lecture du texte, d'accuser Eric Besson d'avoir « effacé le logiciel libre de l'économie numérique ». Vente liée, RGI et feuille de route du Libre Mais cela se passait il y a plus d'un mois et, ce 2 décembre, Eric Besson a dans sa besace quelques annonces concrètes. En premier lieu, la mise en place d'un groupe de travail sur la vente liée, une pratique consistant à imposer l'achat de logiciels lors de l'acquisition d'une machine neuve. Ce dossier fait l'objet de tractations sans fin entre la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes), les industriels et les associations de consommateurs. Mais point de réjouissance hâtive : la date de création du groupe de travail n'est pas fixée - on sait seulement qu'elle doit intervenir avant la fin 2009 - et la vente découplée n'est évoquée que sous l'angle de l'expérimentation. Autre annonce, qui n'est finalement qu'une redite de ce que contenait le Plan Numérique 2012, la publication du Référentiel général d'interopérabilité (RGI). Présenté comme un moyen « d'assurer l'interopérabilité entre administrations et de favoriser le développement de l'écosystème logiciel, et précisément celui du logiciel libre », le RGI sera publiée avant la fin de l'année. Cette publication aurait pu déjà avoir lieu mais, comme nous l'indiquions au mois de mai, Microsoft serait intervenu auprès du gouvernement pour la retarder. Enfin, Eric Besson s'est associé aux travaux préparatoires de la feuille de route devant mener le Libre jusqu'en 2020. Ce document - Floss* Roadmap 2020 - constituera la « référence pour identifier les secteurs clefs de l'industrie du logiciel, et en particulier ceux où il est stratégique d'investir pour rester compétitif à moyen terme. » *Free Libre Open Source Software

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    UTILISATION DES COOKIES

    En poursuivant votre navigation sur ce site,
    vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

    Pour en savoir plus, consultez notre politique relative à la vie privée.

    La question du moment
    Vos projets sont-ils gérés par des équipes mixtes IT/métiers ?