Business

Une journée pour réunir l'ensemble des acteurs de la chaîne d'innovation industrielle

Une journée pour réunir l'ensemble des acteurs de la chaîne d'innovation industrielle
De gauche à droite, Laurent Legendre (Airbus), président de Techninnov, et Bruno Malecamp (CCI de l’Essonne), commissaire général de Techinnov.

Le 27 février, le salon Techinnov, organisé par la CCI Ile de France et la région IDF, a réuni près de 2000 acteurs de l'innovation, autour de thématiques comme l'usine du futur, la mobilité durable, les Health Tech et les innovations de rupture (Deep Tech).

PublicitéÀ la fois salon dédié à l'innovation BtoB et espace destiné aux rencontres d'affaires, Techinnov réunit sur une journée l'ensemble des acteurs de la chaîne de valeur de l'innovation : jeunes pousses et grands donneurs d'ordre, mais aussi PME, investisseurs et partenaires, aussi bien publics que privés. Objectif affiché, maximiser les opportunités de rencontre entre les différentes parties prenantes, notamment les grands groupes industriels et les startups.

Pour montrer l'implication de ces derniers dans l'écosystème, cette année, le forum accueille un nouveau président, Laurent Legendre, Directeur Régional Ile de France chez Airbus Group Développement. « Nous avons souhaité confier cette mission à un représentant de l'industrie », explique le commissaire général de l'événement, Bruno Malecamp, également DG de la CCI de l'Essonne. Pour marquer son implication, le groupe Airbus a par ailleurs fait appel à l'une des startups présentes, la société Smooving, pour rediffuser auprès de ses salariés basés à Élancourt une partie des pitchs de startups présentes. L'originalité de l'initiative repose sur le moyen utilisé : le Mobilofis, un bus aménagé comme un bureau, imaginé pour permettre à des collaborateurs de se déplacer de façon confortable tout en travaillant s'ils le souhaitent. Le car est notamment équipé de solutions collaboratives adaptées, de liaisons réseaux sécurisées et même d'un espace de réunion.


Jacques Willems, PDG de Smooving, a présenté le Mobilofis sur l'événement Techinnov.

Une nouvelle dimension régionale

En 2020, Techinnov prend par ailleurs une nouvelle dimension. Cette initiative, lancée il y a 14 ans par la CCI de l'Essonne, a investi cette année l'espace Grande Arche de La Défense, un lieu plus central selon Bruno Malecamp, Commissaire Général de Techinnov et DG de la CCI de l'Essonne. « La Défense rassemble beaucoup de grandes entreprises : leurs collaborateurs peuvent venir rencontrer des start-ups et PME innovantes directement au pied de leur tour. »

Le changement de lieu de ce rendez-vous, qui se tenait auparavant à Orly, témoigne aussi de sa nouvelle dimension régionale, avec le soutien de la région Ile de France. Il reflète également son succès, avec près de 35% de stands supplémentaires cette année selon les organisateurs, et 231 startups présentes, dont plusieurs ont vu le jour aux environs du Plateau de Saclay, « très riche en innovation » selon Bruno Malecamp.

Pour les 2000 inscrits, entre 12000 et 15000 rendez-vous sont planifiés, « auxquels s'ajoutent toutes les rencontres informelles », se réjouit le commissaire général. Les participants sont principalement franciliens, mais l'événement accueille également des représentants d'autres régions, ainsi qu'une délégation japonaise. Parmi les exposants, de nombreuses startups IT, avec des solutions d'intelligence artificielle, d'analyse de données, d'automatisation des tests ou encore de cybersécurité.

PublicitéDévelopper la fertilisation croisée

Afin de favoriser les échanges, les startups participantes peuvent profiter de rendez-vous individuels, mais aussi se présenter au public lors de mini-sessions de 4 minutes, ou encore participer aux quatre grands challenges thématiques de cette année, soutenus chacun par un pôle de compétitivité : la mobilité durable par Mov'eo), les technologies de santé par Medicen, l'usine du futur par AStech et Les Deep Tech par Systematic. « Les grandes entreprises aiment bien faire des projets collaboratifs avec des startups et PME », souligne Bruno Malecamp. « Faire labelliser ces projets par les pôles leur permet d'aider leurs petits partenaires à devenir plus solides rapidement. » les organisateurs ambitionnent désormais de mesurer l'impact du salon, en se basant notamment sur le nombre de projets labellisés.

Le président souligne également la porosité qui existe entre les différents secteurs quand il s'agit d'innovation. « Une startup qui travaillait en 2019 sur la biométrie avec le groupe Airbus s'est ensuite très fortement développé sur le domaine bancaire », illustre Laurent Legendre. « Cette fertilisation croisée est très importante pour les petits acteurs, et l'événement est une façon de la promouvoir. »

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Connaissez-vous la part de votre patrimoine applicatif en voie d’obsolescence ?