Projets

Un jumeau numérique en taille réelle de la grotte de Lascaux

Un jumeau numérique en taille réelle de la grotte de Lascaux
Grâce au jumeau numérique, les visiteurs peuvent se déplacer dans l’intégralité des 235 mètres de galeries de la grotte de Lascaux.

La Cité de l'architecture & du patrimoine et la direction régionale des affaires culturelles de Nouvelle-Aquitaine (DRAC) ont collaboré avec l'éditeur Dassault Systèmes pour construire un jumeau virtuel à l'échelle 1/1 de la grotte de Lascaux, fermée au grand public depuis 1963.

PublicitéRenommée dans le monde entier pour ses peintures pariétales datant du Paléolithique supérieur, la grotte de Lascaux est fermée au public depuis 1963, afin de préserver ces oeuvres extrêmement fragiles. Pour permettre à tous de la visiter sans mettre en péril la grotte originelle, la Cité de l'architecture & du patrimoine et la direction régionale des affaires culturelles de Nouvelle-Aquitaine (DRAC) ont collaboré avec l'éditeur Dassault Systèmes afin de bâtir un jumeau virtuel en taille réelle du site.

Ce jumeau a été conçu au sein de l'Exaltemps, un laboratoire de recherche et d'innovation autour de la réalité virtuelle collective grandeur nature, créé en 2019 au sein de la Cité de l'architecture & du patrimoine et fruit d'un partenariat avec l'éditeur Dassault Systèmes. Les données de numérisation de la grotte, collectées par la DRAC Nouvelle-Aquitaine au fil du temps, ont été intégrées dans les outils de l'éditeur pour recréer des espaces virtuels en trois dimensions, ainsi que plusieurs parcours de visite immersifs.

Un outil au service des chercheurs

Alors que même les équipes scientifiques travaillant dans la grotte ne peuvent y passer plus de 200 heures par an, ce jumeau numérique leur offre de nouvelles possibilités, comme l'explique Muriel Mauriac, conservatrice de la grotte : « Nous disposons de données de numérisation 3D très précises de la grotte que nous avons l'habitude de consulter sur nos écrans, mais pouvoir s'immerger dans ce jumeau numérique change complètement la perception. Les temps de présence dans Lascaux, encore en convalescence, sont très limités et pour la première fois je peux m'y téléporter avec toute mon équipe pour y travailler et y tester, par exemple, en temps réel des hypothèses de recherche, même dans les espaces les plus difficiles d'accès. »


Les visiteurs, équipés de casques virtuels, sont colocalisés et peuvent interagir entre eux à travers leurs avatars.

De leur côté, les visiteurs, accompagnés d'un guide-conférencier et équipés de sacs à dos et de casques de réalité virtuelle, peuvent se déplacer dans l'intégralité des 235 mètres de galeries de la grotte, dans une expérience immersive. S'ils le souhaitent, ils peuvent par exemple progresser à quatre pattes dans le conduit terminal au bout du diverticule axial ou encore arpenter la très étroite galerie des félins, jamais présentée au public. Au nombre de six, les visiteurs sont colocalisés, ce qui leur permet de se déplacer librement dans l'espace et d'interagir entre eux par le biais de leurs avatars.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Avez-vous cartographié vos principaux processus métiers ?