Nominations

Thomas Masurel rejoint Danone

Thomas Masurel rejoint Danone
Thomas Masurel était jusqu’à présent DSI de Damart.

Jusqu'à présent DSI de Damart, Thomas Masurel change de secteur en étant nommé directeur IT et data de Danone France.

PublicitéIssu d'une longue et complexe histoire bien pourvue en fusions et cessions de sociétés, le groupe Danone est aujourd'hui une multinationale française spécialisée dans l'alimentaire. Ses plus de 100 000 salariés dans le monde génèrent un chiffre d'affaires d'environ 24 milliards d'euros. En France, le groupe représente 6500 salariés, 26 marques et 13 sites de production. Dans le cadre d'un plan de transformation « local first » baptisé « Danone Renew », le groupe s'est aujourd'hui doté d'un directeur IT et data pour la France. Le poste a été confié à Thomas Masurel qui était jusqu'à présent DSI de Damart (groupe Damartex).

Diplômé d'un DESS (master) de l'Université de Lille en génie informatique (1998, major de promotion), Thomas Masurel a ensuite obtenu un mastère spécialisé en direction de projets de changement à l'ESCP Business School (2006). Il a débuté sa carrière au sein de DNV, une société mondiale de services dans le management de la qualité et des risques, comme ingénieur informatique puis chef de projet Intranet/Internet. En 2002, Thomas Masurel a rejoint le groupe LVMH où il a ensuite évolué jusqu'en 2018. D'abord responsable systèmes et réseaux pour l'Europe de Sephora, il a aussi été notamment CTO de LVMH Wines & Spirits (2008-2011). Son dernier poste au sein du groupe LVMH a été directeur front office and digital business solutions de Sephora. A partir de 2018, il a été DSI de Damart, poste qu'il occupait quand Danone l'a recruté.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Votre organisation s’appuie-t-elle sur une ou plusieurs bases NoSQL pour ses applications data ?