Projets

Scor refond ses applications analytiques financières sur une base en mémoire

Scor refond ses applications analytiques financières sur une base en mémoire
En basculant ses applications financières sur SAP HANA, le groupe SCOR a fortement gagné en agilité.

Le réassureur français a unifié ses applications analytiques en les basculant sur SAP HANA, accélérant considérablement ses processus de reporting financiers.

PublicitéLe groupe Scor est un acteur majeur du marché de la réassurance, avec plus de 16 milliards d'euros de primes perçues en 2019 et 38 bureaux dans le monde. Après plusieurs opérations de croissance externe, l'entreprise engagée dans une démarche d'excellence opérationnelle a souhaité unifier ses systèmes financiers, afin d'optimiser ses processus de reporting.

Dans ce but, Scor Finance a commencé par standardiser son registre de comptes General Ledger sur une instance unique SAP ECC, tout en l'intégrant avec son système de consolidation SAP BFC (BusinessObject Financial Consolidation). « Cette étape a permis de décharger les équipes de plusieurs tâches à faible valeur ajoutée », témoigne Marc Henry, en charge des systèmes Finance, processus, contrôles et projets pour le groupe Scor.

Une Reporting Factory pour industrialiser les processus financiers

Une fois cette refonte effectuée, le département Finance, accompagné par Deloitte, a décidé d'aller plus loin en construisant une Reporting Factory, afin de libérer les utilisateurs des tâches de réconciliation récurrentes. L'équipe projet, réunissant notamment Gonzague du Sordet, alors responsable du centre de compétences SAP, et François Bossard, responsable du reporting et des applications analytiques Finance, a tout d'abord migré ses systèmes BW et BFC sur une base en mémoire HANA. « Fusionner les bases de données transactionnelles et décisionnelles nous permettait d'aller vers un reporting en continu et en temps réel », explique Marc Henry.

Avec cette migration, point de départ pour la mise en oeuvre d'approches agiles et de développement continu, le groupe a constaté des gains conséquents : hausse de la performance allant jusqu'à 930% et délai de livraison des nouveautés réduit de 350%. Pour répondre aux attentes de certains utilisateurs, à l'aise avec la technique, le centre de compétences SAP du groupe a choisi dès ce moment-là de mettre à leur disposition un laboratoire de développement ouvert. Celui-ci permet aux utilisateurs avancés de participer directement à l'enrichissement graduel de l'outil (« build-as-you-go »), raccourcissant ainsi les délais de conceptualisation.

Des solutions pour les différents profils d'utilisateurs

Dans le même temps, le groupe a poursuivi la migration de ses systèmes financiers sur HANA, engageant notamment la migration de son système ERP vers S/4 HANA et déployant les modules de trésorerie (TRM), gestion bancaire (BCM), d'allocation et de refacturation (PaPM) et enfin de gestion budgétaire (BPC).

Ensuite, Scor a progressivement étendu sa Reporting Factory en déployant plusieurs solutions complémentaires. SAP Analytics Cloud sert ainsi à construire des tableaux de bord dédiés au pilotage. Un ensemble d'indicateurs sont mis à disposition des utilisateurs, qui disposent également d'une vingtaine de modèles préétablis. SAP Analysis for Office se destine quant à lui aux utilisateurs familiers d'Excel, qui peuvent accéder en temps réel à plus de 200 données financières directement depuis leur tableur. Enfin, Disclosure Management prend en charge les reportings statiques, en particulier tous les rapports à visée réglementaire (comptes annuels, QRT pour Solvabilité 2, comptes des entités légales, etc.)

PublicitéAnalyse prédictive et Process Mining à l'étude

Avec ce projet, le centre de compétences a vu son rôle évoluer, devenant un garant de la qualité et de l'intégrité des données. Une dizaine d'initiatives sont en cours et l'application de méthodes de développement agiles permet d'aller très rapidement du POC à la mise en production.

En 2018, Scor Finance a testé les fonctionnalités d'analyse prédictive de SAP HANA sur les frais généraux. Après un bilan satisfaisant, le département a choisi d'étendre l'usage de ces outils prédictifs pour la gestion de sa trésorerie et sur la déclaration automatique des inter-compagnies. Le groupe explore également les possibilités du Process Mining, du Continuous Control Monitoring et du Continuous Closing pour rendre le contrôle interne dynamique.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Utilisez-vous le mode locatif pour la gestion et le renouvellement de vos parcs matériels (serveurs, stockage, imprimantes…) ?