Business

Sauvegarder ses données n'est pas les préserver

Une étude commandée par Kroll Ontrack montre à quel point les procédures de sauvegardes sont souvent insuffisantes pour préserver ses données sensibles.

PublicitéKroll Ontrack est un prestataire spécialisé dans la récupération de données et la recherche de preuves informatiques. Tous les ans, il mène un certain nombre d'études dont l'une sur les raisons pour lesquels ses clients ont perdu des données. Cette étude a été réalisée auprès de 642 clients récents de Kroll Ontrack dans le monde entier. Or il s'avère que les procédures en place sont souvent, a priori, suffisantes pour éviter les pertes de données.

La mise en place d'une solution de sauvegarde concerne désormais 65% des répondants contre 60% en 2013. 59% ont sauvegardé sur un disque dur externe, 15% sur un service de type Cloud et 10% sur des bandes magnétiques. 55% procèdent à des sauvegardes quotidiennes. Sur les 35% n'ayant pas de solution de sauvegarde, 53% déclarent vouloir en installer une et 36% pensent qu'ils vont s'y intéresser. Le principal frein à l'installation d'une solution de sauvegarde est le temps passé à la choisir puis à l'installer et l'administrer (46% en 2014 contre 56% en 2013). Le coût n'est cité qu'en second (27% des répondants).

Dans les données perdues, la proportion de données professionnelles baissent (64% en 2014 contre 67% en 2013) au profit des données personnelles (36% contre 33%).

Sauvegarde programmée mais non-effectuée

Malgré les précautions prises, des pertes de données ont donc eu lieu. Les raisons en sont multiples. En général, la sauvegarde prévue ne s'est tout simplement pas déroulée.

La première est le caractère manuel ou à l'automatisme inapproprié de la sauvegarde. Une sauvegarde peut ainsi être programmée à un moment où l'ordinateur est éteint ou, si elle est manuelle, être simplement oubliée. Le logiciel de sauvegarde lui-même peut ne pas fonctionner convenablement. Par ailleurs, l'espace de destination de la sauvegarde peut être plein ou défectueux. De plus, le fichier perdu peut ne pas avoir été présent dans un répertoire dont la sauvegarde était prévue. La configuration de la sauvegarde automatique doit être faite avec suffisamment de rigueur pour que les fichiers importants soient effectivement tous sauvegardés. Enfin, le fichier peut avoir été perdu entre sa création et l'échéance suivante de la sauvegarde programmée.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Avez-vous déjà rapatrié une application depuis le cloud public ou bloqué son déploiement en production sur cet environnement pour des questions tarifaires ?