Technologies

OOXML : en avant pour le dernier round

Après une réunion internationale chaotique de l'ISO durant une semaine à Genève, chaque organisme national de normalisation a jusqu'au 30 mars pour émettre un avis définitif sur le projet de norme Office OpenXML, le nouveau format bureautique de Microsoft.

PublicitéLe Ballot Resolution Meeting (BRM) de l'ISO qui a eu lieu la semaine passée à Genève a permis d'examiner environ 20% des commentaires déposés par les différents organismes nationaux de normalisation (comme l'AFNOR en France) sur Office OpenXML (OOXML), le nouveau format bureautique de Microsoft. « Nous savions dès l'origine que nous n'aurions pas le temps de tout examiner » estime Frédéric Bon, président de la délégation de l'AFNOR et directeur de CleverAge. Il reste à l'ECMA, qui porte OOXML du point de vue procédural, à réaliser un document corrigé en fonction des discussions et à le soumettre à tous les organismes nationaux de normalisation. Au plus tard le 30 mars, chaque pays aura à se prononcer de manière définitive sur la normalisation d'OOXML, avec les mêmes niveaux de seuils que pour le premier vote. Frédéric Bon souligne l'incertitude du résultat final du scrutin : « les votes étaient très limites fin 2007 et un petit changement de quelques pays peut faire basculer d'un côté ou de l'autre. Or, par exemple, les Etats-Unis avaient voté oui mais ont été très critiques lors de la BRM. Côté AFNOR, nous allons maintenant écouter les acteurs français. Nous savons tous que Microsoft est pour la normalisation et IBM contre mais, ce qui nous importe maintenant, est le sentiment des acteurs français, comme la DGME par exemple. » Faute de consensus, c'est la direction de l'AFNOR qui décidera de la position française. Interrogé par IDG News Service, Franck Farance, président de la délégation américaine, a estimé que la norme telle que discutée comportait encore des centaines de défauts. Il s'est offusqué du faible délai de discussion des milliers de commentaires. Sur la tenue de la BRM elle-même, Frédéric Bon n'a qu'un qualificatif : « compliquée ! » Après un premier tour de chaque pays pour que chacun puisse dire les commentaires qu'il souhaitait voir examinés en premier, il y a eu ensuite des réunions thématiques difficiles à suivre. L'une des requêtes de l'AFNOR a été prise en compte : le découpage de la norme en deux, avec une refonte du document normatif : d'un côté le OOXML strict, de l'autre le OOXML transitionnel avec les fonctions dégradées permettant la compatibilité ascendante. La volonté de convergence OOXML/ODF a également recueilli un bon accueil. Par contre, le rejet par principe d'OOXML pour cause de concurrence avec ODF a été écarté de suite. « L'unicité de norme par domaine reste utopique » rappelle Frédéric Bon.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Disposez-vous de solutions pour faciliter l’intégration de vos systèmes sur site avec vos applications Cloud ?