Nominations

Miguel Membrado promu Directeur du Numérique de l'Université Paris Dauphine

Miguel Membrado promu Directeur du Numérique de l'Université Paris Dauphine
Miguel Membrado était jusqu’à présent Chef du service transformation digitale de l’Université Paris Dauphine – PSL.

Chef du service transformation digitale, Miguel Membrado succède à François Madjlessi comme Directeur du Numérique de l'Université Paris Dauphine.

PublicitéSuite au départ de François Madjlessi nommé CIO de l'École des Ponts ParisTech, l'Université de Paris Sciences et Lettres (PSL) a annoncé que Miguel Membrado prendrait sa succession comme Directeur du Numérique de l'Université de Paris Dauphine - PSL. Celui-ci travaillait déjà au sein de cet établissement comme Chef du service transformation digitale. Sa nomination est donc une promotion interne. L'Université précise : « il sera particulièrement mobilisé sur le développement de l'enseignement à distance, le futur campus (dont les travaux démarrent en 2020), le déploiement du télétravail, le renforcement du SI décisionnel et la sécurisation des systèmes d'information. »

Etablissement public créé en 2019, l'Université de Paris Sciences et Lettres regroupe onze établissements d'enseignement et de recherche : le Collège de France, le Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique, l'École nationale des chartes, l'École nationale supérieure de Chimie de Paris, l'École nationale supérieure des Mines de Paris, l'École normale supérieure, l'École Pratique des Hautes Études, l'ESPCI Paris, l'Institut Curie, l'Observatoire de Paris, et l'Université Paris-Dauphine. Elle s'appuie sur des partenariats avec le CNRS, l'Inria, l'Inserm, l'Ecole Française d'Extrême-Orient, l'Ecole nationale d'administration, l'Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs, la Fémis et les Beaux-Arts de Paris.

Un double profil startupper et académique

Docteur en informatique spécialisé en intelligence artificielle, diplômé de l'Université Paris XI (Paris-Sud, 1989), Miguel Membrado a successivement créé plusieurs start-ups. Ainsi, de 1989 à 1995, il a créé et été directeur technique d'Ergo Sum, un moteur de recherche indexant le Français avec compréhension du langage naturel. Il a ensuite monté Mayetic, une plate-forme collaborative, revendue à Oodrive en 2005. De 2006 à 2008, il a alors créé aux Etats-Unis une plate-forme de valorisation de contenus et de prestations intellectuelles associées, Netcipia. En 2007, il a fondé le cabinet de conseil en adoption de pratiques collaboratives Kimind, présent en France, aux Etats-Unis et au Canada. Il a également été créateur d'une société dédiée au déploiement d'Office 365, Cloudlivia (2013-2017), présente en France et au Canada. Il a enfin mis au point le « Collaboration IndeX » (CiX), un algorithme « mesurant de manière objective et automatique le niveau de compétence digitale acquis par n'importe quel individu d'une organisation sur la base du suivi de son activité dans le système d'information ».

Parallèlement, de 1998 à 2017, Miguel Membrado a enseigné l'impact des nouvelles technologies sur l'organisation des entreprises au Pôle Universitaire Léonard de Vinci. Depuis 2016, il est enseignant au Conservatoire National des Arts et Métiers. En janvier 2018, il a rejoint l'Université Paris-Dauphine comme Chef du service transformation digitale alors que Francois Madjlessi venait d'y être promu Directeur du Numérique. L'Université communique : « En trois ans, [Miguel Membrado] a mené à bien plus de 40 projets transverses en collaboration avec tous les métiers concernés, à destination du personnel administratif, des étudiants ou des enseignants chercheurs et en collaboration avec l'Université PSL et ses autres établissements membres. »

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Avez-vous déployé des outils de fédération de données ?