Stratégie

Les utilisateurs SAP davantage préoccupés par la migration que par BO

Les utilisateurs SAP davantage préoccupés par la migration que par BO

Le club des utilisateurs francophones de SAP, l'USF, a réuni sa convention annuelle les 10 et 11 octobre 2007 à Reims. Les vingt ans de la filiale française de l'éditeur correspondent au dix-huitième anniversaire du club.

Pour ses 18 ans, l'USF (club des utilisateurs francophones de SAP) a réuni sa convention annuelle à Reims les 10 et 11 octobre 2007. Le thème central déclaré était « l'alignement stratégique entre les technologies et les changements organisationnels ». La problématique de la migration vers SAP ERP (ex-MySAP) a été également largement abordée. Par contre, en séance plénière du moins, les discours officiels ont à peine abordé l'actualité du moment : l'OPA amicale de SAP sur Business Objects (BO). Il est vrai que la conclusion de cette OPA n'est pas attendue avant la mi-2008, que les clients des deux éditeurs sont dans l'attente d'annonces précises sur le devenir des produits (l'intégration d'Outlooksoft est également attendue) et que les clubs utilisateurs des deux éditeurs ne sont pas encore entrés en contact. Les salariés de BO présents sont également en attente d'informations. Les intégrateurs semblent, eux, indifférents au sujet. Finalement, ce sont les autres éditeurs qui pourraient peut-être pâtir de cette alliance, notamment ceux d'offres spécialisées, en concurrence avec certains modules de SAP, et utilisant largement des interactions avec les produits de BO. Cette crainte est cependant balayée par SAP : l'architecture Netweaver de SAP est supportée par d'autres éditeurs de Business Intelligence (BI) comme Hyperion (racheté par Oracle) et Cognos, tandis que BO est appelé à toujours consolider des données de multiples origines, l'une des forces du produit. Comme son homologue du Cigref lors de l'Assemblée Générale de cette association, le président de l'USF, Didier Gamain, a déploré la concentration des éditeurs de logiciels, aboutissant à une moindre variété et une moindre concurrence, tout en reconnaissant que des bénéfices utilisateurs bien réels peuvent être attendus du rapprochement SAP/BO. Un club dynamique La migration de SAP/R3 vers l'architecture Netweaver est l'une des problématiques de la commission « technologies », l'une des quatorze commissions de l'USF. Quatre ont présenté leurs activités : la commission gestion-finance, celle consacrée au PLM et celle intéressée par la Business Intelligence, directement concernée par les rachats de Outlooksoft et BO. Chaque commission attire une partie seulement des membres de l'USF, en fonction des problématiques rencontrées par ceux-ci. En tout, le club comporte aujourd'hui 1850 entreprises adhérentes et 930 personnes étaient attendues au cours de la convention. Une ouverture internationale Mais le plus important des clubs utilisateurs SAP au monde est bien sûr le club germanophone, le DSAG, qui compte 2000 entreprises (soit 22000 individus) en Allemagne, Suisse et Autriche bien qu'il n'ait que dix ans. Le DSAG s'organise en 32 groupes d'intérêts spécifiques subdivisés en 136 commissions et publie un magazine édité trois fois par an. Alfons Wahlers, le président du DSAG, est venu saluer ses pairs français et présenter une initiative visant à rapprocher les différents clubs utilisateurs SAP à travers le monde : le SUGEN (SAP International User Group Executive Network), annoncé au SAPPHIRE de Vienne en 2007. L'élection du conseil d'administration du SUGEN aura lieu lors d'une première réunion les 4 et 5 décembre 2007. Un directeur qualité pour gérer la relation clients Au cours d'une brève allocution avant un départ pour le siège de SAP, Pascal Rialland, DG de SAP France, a tenu d'une part à démontrer la solidité de la société SAP (pour ceux qui doutaient...), chiffres à l'appuis, et, d'autre part, à insister sur les apports de l'architecture SOA de Netweaver à l'agilité des entreprises. Cette architecture est voulue pérenne au moins jusqu'en 2010, à la grande satisfaction des clients incité par cette stabilité à migrer sans crainte. Les mises à jour peuvent se faire via des packages optionnels. Si SAP peut se targuer d'un excellent taux de clients satisfaits de 87% (selon une étude trimestrielle commandée à TNS Sofres), Pascal Rialland veut encore améliorer ce chiffre et a présenté le titulaire d'un nouveau poste au sein de la filiale française de SAP et qui lui est directement rattaché : Yann Fattah, désormais directeur qualité, notamment en charge de la relation-clients. Outre l'amélioration de la satisfaction client, Yann Fattah aura pour objectif de diminuer les coûts de la non-qualité pour les clients. Yann Fattah aura bien sûr parmi ses missions les relations avec l'USF. Bientôt un nouveau bureau pour l'USF Mais l'USF va bientôt changer de visage. En effet, Didier Gamain a annoncé qu'il ne serait pas de nouveau candidat au poste de président du club. Au bout de quatre années, il considère qu'il est temps de passer la main. Les élections sont prévues dans les prochaines semaines.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    UTILISATION DES COOKIES

    En poursuivant votre navigation sur ce site,
    vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

    Pour en savoir plus, consultez notre politique relative à la vie privée.

    La question du moment
    Utilisez-vous une détection de comportement anormal de vos clients et partenaires pour leur signaler une éventuelle usurpation d’identité ?