Technologies

Les utilisateurs : « nous sommes mécontents ! »

Les utilisateurs : « nous sommes mécontents ! »
Le support technique reste fondamental à la qualité perçue de l’IT

Les DSI sont bien plus contentes des services qu'elles fournissent que leurs clients internes, les utilisateurs métiers, selon une étude réalisée par IDC sur la commande d'Econocom.

Publicité57 % des utilisateurs sont satisfaits de leur environnement de travail physique, 56 % de leur environnement de travail informatique. Mais, côté supports informatiques, 70 % des répondants jugent que les utilisateurs sont satisfaits de leur environnement de travail physique, 75 % de leur environnement de travail informatique. Cet étrange contraste est souligné par une étude réalisée par IDC sur la commande d'Econocom. Celle-ci montre que l'informatique a beau s'auto-congratulé, le service rendu n'est pas à la hauteur des attentes des utilisateurs métiers.

Une différence nette saute aux yeux entre les utilisateurs ordinaires et les VIP. Ainsi, si on se centre sur le support, 65 % des VIP et 46 % des utilisateurs ordinaires sont satisfaits du support informatique. Les VIP sont mieux servis mais plus exigeants. Sur le temps d'attente pour résolution d'un problème, 48 % des VIP et 32 % des utilisateurs ordinaires considèrent qu'il est supérieur aux attentes (34 %/46 % qu'il est conforme, 18 %/22 % qu'il est inférieur). Les fournisseurs de supports, eux, sont toujours dans l'auto-congratulation : 58 % jugeant que leur service est supérieur aux attentes, 37 % conforme et 5 % en dessous.

Les utilisateurs veulent être autonomes

Les utilisateurs ne veulent cependant pas être maternés. 82 % veulent gagner en autonomie (90 % des VIP, 75 % des autres) alors même que 38 % ont déjà utilisé leur équipement informatique en ubiquité ou en dehors des heures normales de bureau. Les utilisateurs cherchent une continuité de l'usage des outils, 25 % des utilisateurs utilisant un portail pour lancer une résolution d'incident et 60 % attendent un point de contact unique.

Pour accéder au support par de nouveaux canaux, le chat est placé en tête, devant le téléphone ou le déplacement physique d'un technicien, ce qui correspond aux canaux que les fournisseurs de supports veulent mettre en place. Cependant, 44 % des utilisateurs estiment avoir besoin d'un contact humain alors que 83 % des fournisseurs de supports estiment que ce contact humain doit être fourni.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    UTILISATION DES COOKIES

    En poursuivant votre navigation sur ce site,
    vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

    Pour en savoir plus, consultez notre politique relative à la vie privée.

    La question du moment
    Avez-vous une supervision globale de toutes les ressources informatiques ?