Technologies

Les salariés français perdent jusqu'à 8h par semaine à extraire de l'information

Les salariés français perdent jusqu'à 8h par semaine à extraire de l'information
Selon l’étude Abbyy/Sapio Research, 50% des salariés français interrogés pensent qu’une IA dotée de compétences cognitives pourrait faciliter leur travail.

Une étude réalisée pour l'éditeur Abbyy par Sapio Research montre que la recherche d'informations demeure une tâche chronophage pour une majorité des salariés français, avec une perte de productivité conséquente.

PublicitéSelon une enquête mondiale menée par l'éditeur Abby avec le cabinet Sapio Research, à laquelle ont participé plus de 5000 employés dans cinq pays dont la France, la recherche d'informations dans les documents reste un facteur majeur de perte de productivité. Les répondants français sont ainsi près de six sur dix (57%) à rencontrer des difficultés pour accéder à des informations utiles dans leur travail quand celles-ci sont contenues dans des documents, tels des PDF, e-mails, feuilles de calcul ou encore des fils de discussion avec des bots. Une majorité (95%) perd un temps important à extraire de l'information, pouvant aller jusqu'à 8 heures par semaine. Et les conséquences se répercutent sur toute l'entreprise, avec des goulots d'étranglement dans les processus (45 %), une augmentation des interventions humaines (29 %), des erreurs (32 %) ou encore une détérioration de l'expérience client (19 %).

Pour remédier à ces difficultés, les technologies d'intelligence artificielle (IA) et d'automatisation apparaissent comme des pistes possibles. Près d'un quart (23%) des répondants français pensent ainsi que des solutions de traitement de documents intégrant de l'IA pourraient les aider à extraire plus efficacement de l'information. La moitié estime qu'une intelligence artificielle dotée de compétences cognitives pourrait faciliter leur travail. Pour près d'un tiers d'entre eux (29 %), l'IA permettrait de fluidifier la relation clients. Près d'un sur quatre (37%) considère que des compétences en IA permettraient aux équipes de travailler sur des tâches plus épanouissantes et créatives. Enfin, l'appétence pour une IA facile à utiliser est bien présente, puisque 68% des Français se disent prêts à utiliser cette technologie à travers des outils no/low code.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Benchmarkez-vous vos dépenses IT ?