Stratégie

Les ports de l'axe Seine misent sur la data

Les ports de l'axe Seine misent sur la data
De gauche à droite : Hervé Cornede (Président du Directoire de Soget), Laurent Degré (Directeur Général de Cisco France), Baptiste Maurand (Directeur Général d’Haropa – Port Du Havre), Marc Maouche (Délégué Régional Normandie d’Orange) et Florent Saint Ma

Haropa, Orange, Cisco, Soget et l'agglomération du Havre ont signé un partenariat pour créer une plate-forme de Smart Data Services.

PublicitéLes établissements gérant les ports de l'axe Seine seront réunis dans un seul établissement public baptisé Haropa (Le Havre, Rouen, Paris) au plus tard le 1er janvier 2021. Pour l'heure, Haropa est un GIE regroupant les ports autonomes du Havre, de Rouen et de Paris, préfigurant le futur établissement unique. Cet ensemble portuaire revendique la première place en France et la cinquième au niveau européen avec 95 millions de tonnes de fret maritime (2018, +2 %/an) et 30,55 millions de tonnes pour le fret fluvial (2018, +5,7%). De la gestion purement logistique aux déclarations en douane, la donnée est un élément clé de la gestion portuaire. Pour accroître le niveau de service, un partenariat vient d'être conclu entre deux acteurs publics (la communauté urbaine du Havre et Haropa Le Havre) et trois acteurs privés (Orange, Cisco et l'éditeur de plate-forme digitale portuaire Soget).

Dans le cadre de la troisième vague des Programmes d'Investissements d'Avenir de l'État, la convention vise à la création d'une plate-forme Smart Data Services. Celle-ci vise à un meilleur partage et une plus grande valorisation des données disponibles, d'origine portuaire ou municipale. Elle prend place dans le cadre du projet Le Havre Smart Port City. L'expérimentation décidée durera douze mois et portera sur l'analyse de données, le conseil, la production d'indicateurs clés de performance (KPI), la création d'applications ou la montée en compétence des entreprises locales via de la formation. Les services créés pourraient notamment porter sur l'optimisation des flux de trafic intermodaux pour en améliorer la fluidité.

Par ailleurs, Haropa Port du Havre et Airbus ont signé, de leur côté, deux autres accords de partenariat visant à améliorer l'interopérabilité de leurs solutions respectives d'une part de gestion portuaire (S-Wing) et d'autre part la gestion et la surveillance des flux de navires (Styris). Au delà de l'intérêt local, ce partenariat vise aussi à diffuser les deux technologies au niveau mondial.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Disposez-vous d’outils pour assurer la sécurité de vos données dans le Cloud (type CASB - Cloud Access Security Broker) ?