Stratégie

Les entreprises manquent de résilience

Les entreprises manquent de résilience
La résilience d’une organisation a une définition précise et bien peu d’entreprises peuvent se vanter d’être effectivement résilientes.

Selon une étude menée par Adenium et l'EMLyon Business School, la résilience des entreprises françaises est très perfectible.

Publicité« La résilience organisationnelle est la capacité d'une organisation à résister, absorber, récupérer et s'adapter aux perturbations impactant son activité dans un environnement en constante évolution et de plus en plus complexe pour lui permettre de réaliser ses objectifs, de rebondir et de prospérer » définit la norme ISO 22316:2017. Si la résilience est inscrite dans la stratégie de seulement 34 % des entreprises, elle est loin (voire très loin) d'être effectivement intégrée dans le quotidien actuel des organisations. C'est ce que montre l'étude réalisée par Adenium et l'EMLyon Business School qui s'est intéressée au management des risques, à la mise en place d'une organisation de gestion de crise, au PCA et à la culture de la résilience dans la culture d'entreprise.

Près d'une entreprise sur cinq admet, dans cette enquête, avoir subi une crise au cours des cinq dernières années ayant entraîné une interruption d'activité prolongée (plus de 48 heures). Pour une entreprise sur cinq, cette crise a eu un coût de plus de dix millions d'euros contre un peu plus d'un tiers pour moins de 100 000 euros. C'est dire le manque de résilience des entreprises ! Il est vrai que un quart des répondants n'a pas de PCA, pas d'organisation de crise et, moitié moins, pas de gestion des risques.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Les contraintes de fonctionnement propres à votre entreprise imposent-elles des environnements IT au plus proche des utilisateurs ou des lieux de production ?