Management

Les employés français travaillant sur des données surestiment leurs compétences

Les employés français travaillant sur des données surestiment leurs compétences
Selon l’enquête d’Alteryx, seule une petite partie des employés français travaillant sur les données possèdent des compétences analytiques avancées.

Une enquête réalisée à la demande de l'éditeur Alteryx montre que parmi les employés français qui travaillent avec des données, moins d'un sur cinq apporte une valeur commerciale grâce à celles-ci, alors même que près de sept sur dix considèrent leurs compétences supérieures à la moyenne.

PublicitéDans une récente enquête réalisée par l'institut de sondage YouGov à la demande de l'éditeur Alteryx, plus de 1000 travailleurs de la donnée français ont été interrogés sur leurs pratiques et compétences. Leurs réponses montrent un fossé important entre le niveau de compétences estimé en matière de données - 69% jugeant celui-ci supérieur à la moyenne - et la valeur réellement créée, avec 18% seulement de « champions », qui parviennent à créer de la valeur commerciale à partir des données (80% d'entre eux), à réaliser des économies (73%) voire à générer directement des revenus supplémentaires (57%).

En examinant les compétences de façon détaillée, l'étude révèle que les répondants qui tendent à se surestimer maîtrisent surtout des compétences de base, comme la collecte, le partage et le traitement des données. Les compétences analytiques, comme l'analyse descriptive (21% des répondants) et prescriptive (19%), sont en revanche bien plus rares et présentes en majorité chez les champions. En outre, seul un tiers des sondés français ont confiance dans leurs capacités à identifier les données fiables (29 %), à les nettoyer (33 %) et à les partager en toute sécurité (35 %). Enfin, peu de répondants se considèrent bien outillés, 47% pointant un manque de logiciels d'analyse et 48% l'absence d'applications faciles à utiliser, ne nécessitant pas de compétences en code.

Mieux valoriser les compétences autour des données

L'étude soulève aussi un enjeu clef sur la formation. Près de 8 répondants sur dix (77%) estiment que la pandémie a accru l'importance de posséder de solides compétences en matière de données pour la prise de décisions, la maîtrise des données contribuant selon eux à prendre des décisions meilleures (71%) et plus rapides (67%). Toutefois, 58 % des sondés pensent que le travail sur les données ne les aidera pas à faire avancer leur carrière, à l'exception notable des champions qui sont 71% à penser le contraire. Par ailleurs, 20% seulement des répondants français estiment recevoir le bon type de formation sur les données au travail. Enfin, une partie significative d'entre eux pense que la formation des équipes aux données bénéficierait à tous, en renforçant l'ensemble de la main-d'oeuvre (23 %) et en leur permettant travailler de manière plus indépendante (33 %). Les entreprises ont donc des efforts à faire pour mieux former leurs collaborateurs, mais aussi pour valoriser davantage les compétences autour des données.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Avez-vous installé des salles et équipements pour la visioconférence en haute qualité ?