Business

Les DSI face à l'open-source

Les DSI face à l'open-source

L'Open World Forum intègrera un parcours dédié aux DSI, l'OpenCIO Summit.

PublicitéLes 30 septembre et 1er octobre 2010, l'Open World Forum se tiendra à l'Espace Eurosite George V, avenue George V à Paris. Cet événement entièrement consacré à l'open-source en entreprise comprend un parcours dédié aux DSI et CIO, l'OpenCIO Summit, réalisé en partenariat avec CIO, le 30 septembre. Il débute à 11 heures, juste après les keynotes d'ouverture qui, eux, commencent à 9 heures.

A 11 heures, le comité de programme de l'OpenCIO Summit présentera le parcours proposé. Ce comité est composé de Marie-Claude Poelman-Fargeot (DSI de Nature et Découvertes, Présidente de l'ANDSI), de Justin Ziegler (DSI de PriceMinister), de Jérôme Trollet (DSI de Safran Corporate) et de Jean-Séverin Lair (Sous-Directeur SI du Ministère de la Culture et de la Communication).

Un quart d'heure plus tard, le Cigref restituera en exclusivité les résultats de son groupe de travail sur l'Open Source et son futur rapport « Maturité Open Source : d'une réalité perçue à une vérité vécue ». Le Cigref a ainsi étudié les bonnes pratiques qui donnent effectivement de bons résultats dès à présent.

De douze heures à douze heures trente, une table ronde animée par CIO permettra de faire le point sur l'adoption de l'Open-Source, ses raisons, ses modalités et aussi ses limites et difficultés. Elle réunira : Viviane Madinier, Directrice des Etudes La Poste Corporate (MOE), Jean-Luc Raffaelli, Directeur de Projets en charge de la stratégie Open Source La Poste Corporate (MOA), et Didier Georgieff, DSI de l'ENA. Trois sujets seront abordés : les bénéfices clients, la gouvernance de l'Open Source et les aspects juridiques/achats.

L'ENA a en effet choisi un PGI open-source, OpenERP, seul capable de lui fournir l'indispensable souplesse dont elle avait besoin. L'implémentation s'est réalisée en « extrem programming », les spécifications étant définies au fur et à mesure de la réalisation, ce qu'un SAP ne permet pas. Cependant, utiliser le code des marchés publics n'est pas nécessairement simple lorsqu'il s'agit de choisir de l'Open-Source.

La Poste, de son côté a une préoccupation de cadrage et de méthodologie de l'usage de l'Open-Source. Son soucis est de généraliser les bons outils en fonction des réussites expérimentées.

Quatre ateliers l'après-midi

L'après midi, quatre ateliers vont être tenus en deux sessions, l'une de 14h à 14h45, la deuxième de 15h à 15h45.

Lors de la première session, l'atelier 1 sera sur le thème « Low Cost = Low service » et l'atelier 2 sur celui de la conciliation des bonnes pratiques de gouvernance dans un univers open-source.

La deuxième session se divisera de la même manière entre l'atelier 3 intitulé « Ne dites pas à mon DG que j'assure production et exploitation avec des solutions open-source, il nous croit encore sur Mainframe » et l'atelier 4 sur les modèles économiques et de contributions de l'open-source.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Le métier d’ingénieur data existe-t-il dans votre organisation ?