Projets

Les 1400 agents de Chateauroux Métropole reliés par un intranet collaboratif open-source

Les 1400 agents de Chateauroux Métropole reliés par un intranet collaboratif open-source
La ville et la Communauté d’Agglomération de Châteauroux utilisent désormais un seul intranet collaboratif

La Ville et la Communauté d'Agglomération de Châteauroux ont adopté la solution d'intranet collaboratif open-source de Silverpeas.

PublicitéDans l'Indre (Centre-Val-de-Loire), Châteauroux Métropole est une communauté d'agglomération de 80 000 habitants regroupant Ardentes, Arthon, Châteauroux, Coings, Déols, Diors, Étrechet, Jeu-Les-Bois, Luant, Mâron, Montierchaume, Le Poinçonnet, Saint-Maur et Sassierges-Saint-Germain. En 2015, les services de la ville de Chateauroux et de sa communauté urbaine ont fusionné. Les intranets ont donc dû également fusionner. Dans l'esprit de la directive gouvernementale favorisant le logiciel libre, la DSI a voulu un intranet open-source.

La DSI a choisi de déployer l'outil proposé par Silverpeas. La multiplicité de modules bien intégrés a été un élément fort du choix, tout comme la capacité de disposer d'une « plate-forme personnalisable, intuitive et agréable à utiliser » comme l'ont indiqué les chefs de projet, Anaïs Desbois et Sébastien Bernard. L'ergonomie du logiciel a permis une prise en main aisée par les 1400 agents de la communauté d'agglomération. Le module FAQ a été modifié en un module plus éditorial « Le mot de la directrice générale des services ». Les modules d'annuaire interne, de bourse à l'emploi et de GED sont utilisés quotidiennement. La GED en ligne a facilité la structuration de la base documentaire.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Une intelligence artificielle analyse-t-elle les usages du SI pour alerter en cas d’usage déviant ou inhabituel ?