Projets

Le Quai d'Orsay scrute l'attrait de la France avec la data visualisation

Le Quai d'Orsay scrute l'attrait de la France avec la data visualisation
Le Quai d'Orsay utilise DigDash Enterprise pour restituer graphiquement des statistiques. (Crédit Photo :DR)

Disposant d'une multitude de statistiques et ayant le besoin de mieux restituer ses données aux directions métiers, le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères a décidé de se doter d'un outil de visualisation des données. La solution DigDash Enterprise a été retenue par le Quai d'Orsay.

PublicitéTout a démarré avec la mise en place d'un nouvel outil de Business Intelligence, rapporte Sandrine Lorenzi, cheffe de projet BI au sein de la Mission Stratégie et Architecture de la DSI du ministère de l'Europe et des Affaires étrangère. Dans un communiqué, elle explique, « jusqu'à présent, nous disposions d'un outil de « Business Intelligence » onéreux qui n'était plus à jour. De plus, la DINSIC encourage les ministères à s'équiper d'outils en Open Source. Afin de disposer de logiciels adaptés à notre activité, nous avons décidé de nous lancer dans le choix d'une nouvelle solution de BI ». Le choix s'est porté sur la version communautaire de Pentaho, mais cette déclinaison ne comprenait pas de fonctionnalité avancée de visualisation des données.

Ne trouvant pas de solution Open Source pour la data visualisation, le ministère s'est finalement tourné vers l'offre DigDash Enterprise. Ce choix a été dicté par plusieurs motivations. Tout d'abord. administratives, « elle est référencée par la centrale d'achat public UGAP » et il s'agit « d'un éditeur français ». Mais aussi techniques: « l'outil permet de créer des tableaux dynamiques » et « il est très simple d'utilisation. Les directions métiers peuvent y accéder partout, même en déplacement en France et à l'étranger ».

Des besoins variés

Les besoins de visualisation des données sont nombreux, précise Sandrine Lorenzi. « DigDash Enteprise a servi pour visualiser les statistiques concernant les visas. Nous avons en effet besoin de surveiller le nombre de visas demandés, accordés et refusés, afin de les analyser. Grâce aux restitutions graphiques, nous pouvons consulter la répartition géographique et les évolutions en fonction des années ». Autre besoin, « répertorier les étudiants étrangers en France et cartographier la répartition. Cela nous permet de déterminer l'attractivité des campus, des cursus, des établissements... et cela contribue à mesurer l'attractivité de la France à l'étranger », souligne la responsable. Enfin, le dernier usage de l'outil concerne la budgétisation de la DSI, « nous suivons les dépenses, les projets en cours et à venir, le budget restant ». Au total, plus de cinquante utilisateurs se servent de DigDash Enteprise.

Un des premiers apport de la data visualisation est d'éradiquer le tableur, Excel en l'occurrence. Si la mise en place de l'outil est simple, il « entraîne un changement d'organisation », constate Sandrine Lorenzi. « Les métiers doivent acquérir des nouvelles méthodes de travail et un accompagnement est nécessaire », poursuit-elle. Des formations ont donc été organisées pour présenter l'outil et ses fonctionnalités. « Les retours sont très positifs » à l'issue de ces formations, assure la responsable. « Nous aimerions étendre l'outil à d'autres directions métiers, mais cela demandera du temps », conclut la cheffe de projet BI.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Tous vos contrats avec vos fournisseurs disposent-ils de clauses de réversibilité ?