Stratégie

Le consommateur : « connaissez-moi... mais pas trop »

Le consommateur : « connaissez-moi... mais pas trop »
Les consommateurs veulent à la fois être connus, reconnus, choyés avec des offres personnalisées... et qu’on les oublie.

Selon une étude d'Accenture Strategy, les entreprises françaises auraient, au total, subi un manque à gagner de plus de 100 milliards d'euros à cause de leur incapacité à gérer un équilibre entre personnalisation et confiance, bref à atteindre la pertinence data.

PublicitéUn consommateur déçu passe à la concurrence. Ce phénomène aurait généré 102 milliards d'euros de manque à gagner total aux entreprises françaises en 2017 selon une étude d'Accenture Strategy. Près de 44 % des consommateurs sont concernés et ont ainsi basculé à cause d'une expérience d'achat insuffisamment personnalisée ou parce qu'ils se méfiaient des usages opérés avec leurs données personnelles. La justification du manque à gagner est donc lié à l'incapacité des entreprises à, à la fois, générer de la confiance et de la personnalisation.
La personnalisation est fondamentale. Ainsi 66 % des consommateurs français interrogés préfèrent des entreprises personnalisant leurs offres. La moitié souhaitent bénéficier d'une reconnaissance en tant que bons clients et 23 % veulent être mieux connus par les entreprises auxquelles ils sont particulièrement fidèles. Le réapprovisionnement automatique, proposé d'après des achats antérieurs, séduit la moitié des consommateurs. Et 29 % attendent une amélioration de leur expérience d'achat grâce à l'analyse intelligence de leurs préférences et comportements.

Ne me servez pas trop bien : ça m'inquiète

Pourtant, le contraste est fort entre cette attente de personnalisation et la crainte qu'elle suscite. Ainsi, 83 % des utilisateurs de chatbots apprécient l'expérience mais 40 % s'inquiètent quand la technologie anticipent leurs désirs. 47 % des consommateurs français craignent que les nouveaux « services intelligents » finissent par en savoir trop sur eux.
82 % s'inquiètent de la capacité des entreprises à assurer une sécurité des données collectées et la même proportion juge important que les entreprises sécurisent les données personnelles des clients.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Un contrôle du respect des niveaux de service contractuels est-il systématique avec une mesure objective (outillée) ?