Juridique

La BSA défend les intérêts des éditeurs contre les DSI malhonnêtes

La BSA défend les intérêts des éditeurs contre les DSI malhonnêtes

Le syndicat d'éditeurs de logiciels propriétaires fait le point sur son action.

PublicitéNatacha Jollet-David, porte-parole de la Business Software Alliance (BSA) pour la France, s'est attachée, au cours de l'interview exclusive qu'elle a accordée à CIO, à expliquer le rôle de son organisation et ses méthodes d'action, que ce soit dans la sensibilisation ou dans la répression. Grand pourfendeur du piratage de logiciels propriétaires, la BSA a souvent été sur la sellette pour ses méthodes. Natacha Jollet-David a clairement répondu à toutes nos questions pour faire le point, notamment sur les procédures employées. Clairement, selon la BSA, les contrats de licence restent suffisamment explicites pour que les DSI soient généralement responsables du piratage, ce en toute conscience, avec tous les risques juridiques associés pour leurs entreprises comme pour eux-mêmes et les PDG. L'interview de Natacha Jollet-David en vidéo

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Faites-vous un point régulier entre les licences acquises et les usages réels des utilisateurs finaux ?