Projets

La banque en ligne BforBank opte pour le recommandé électronique

La banque en ligne BforBank opte pour le recommandé électronique
Céline Larratte (BforBank) : « pour étendre la solution de recommandé électronique, nous allons nous appuyer sur un dispositif totalement automatisé et transparent. »

La banque en ligne BforBank a choisi la solution Tessi Post LRE pour mettre en place les recommandés électroniques durant la crise sanitaire. D'abord destinée aux clients ouvrant un compte-titres, la solution devrait être étendue à d'autres services.

PublicitéCréée en 2009, BforBank est une banque en ligne filiale à 100% du Crédit Agricole. Pour maintenir son service d'activation de compte-titres durant la crise sanitaire, l'entreprise a mis en place une solution de recommandé électronique basée sur la solution Tessi Post LRE. « Pendant le confinement, les services de La Poste ont été fortement ralentis. Il nous a fallu, en particulier, trouver un autre moyen pour envoyer les codes secrets d'activation associés à l'ouverture d'un compte-titres, qui jusqu'à présent étaient envoyés par lettre recommandée papier », explique Céline Larratte, responsable des middle et back-offices bancaires. Ce besoin était d'autant plus stratégique que les demandes d'ouverture de compte-titres ont beaucoup augmenté durant cette période, poussées par la volatilité des marchés. Pour y répondre, BforBank a décidé de tester la solution de recommandé électronique proposée par Tessi, plutôt que de recourir à des services d'expédition privés.

La banque a mis en place un processus spécifique pour ce nouveau cas d'usage, géré de façon manuelle. Le service chargé de l'exploitation créait chaque jour un fichier, transmis ensuite aux équipes de Tessi. Entre mars et juin 2020, un peu plus de 7 % des codes secrets permettant l'activation des comptes-titres ont ainsi été envoyés par recommandé électronique. « Nous n'avons pas interrompu le processus classique, sachant que les services postaux fonctionnaient encore correctement dans de nombreuses régions. La solution électronique a été mise en place de façon dérogatoire, pour les nouveaux clients qui n'avaient pas reçu leur code par courrier », indique Céline Larratte. Selon cette dernière, le dispositif a reçu un bon accueil auprès des clients et devrait désormais être étendu à tous les produits de BforBank. Pour accompagner cette montée en puissance, la banque a prévu de modifier ses flux pour mettre en place un dispositif automatisé. Elle espère ainsi réduire les délais d'entrée en relation commerciale, augmenter la satisfaction client, économiser sur les coûts d'envoi postal et diminuer l'usage du papier. Dernier avantage, la solution proposée est à valeur probante, apportant une sécurité supplémentaire sur le plan juridique.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Pour développer vos applications, privilégiez-vous des architectures modulables (micro-services, serverless, etc.) ?