Business

L'USF se réjouit des extensions de maintenance proposées par SAP

L'USF se réjouit des extensions de maintenance proposées par SAP
Gianmaria Perancin, président de l’USF, s'est réjoui d'avoir été entendu par SAP

La complexité et le coût de la migration vers S/4HANA conduit beaucoup d'utilisateurs de SAP à s'interroger sur l'évolution de leur système d'information. Conscient de ces freins importants, l'éditeur de solutions d'entreprise vient de porter à 2027 la maintenance courante sur sa Business Suite 7, avec une extension à 2030 coûtant 2% de plus. Il étend aussi à 2040 la maintenance sur S/4HANA. En France, l'USF (association des Utilisateurs de SAP Francophones) salue cette initiative.

PublicitéFace à la pression de ses utilisateurs, dont une partie redoute la migration vers S/4HANA, tant pour des raisons techniques que financières, SAP vient d'annoncer qu'il étendait à 2027, soit deux ans de plus, sa maintenance courante sur ses logiciels de gestion d'entreprise Business Suite 7 incluant le noyau ERP ECC 6.0. Cela se fera sans changement contractuel ni coût additionnel. Parallèlement, l'éditeur d'applications de gestion d'entreprise étend à 2040 la maintenance de S/4HANA pour montrer son engagement à long terme sur cette plateforme. « Nos clients nous montre que S/4HANA est leur direction future et qu'ils attendent un engagement de SAP à long terme sur cette plateforme », déclare Christian Klein, co-CEO de SAP, dans un communiqué. L'éditeur allemand reconnaît aussi que ses clients ont besoin de flexibilité pour planifier leurs transformations prudemment avec un minimum de perturbations dans leur processus métiers au quotidien. 

Hier, SAP a par ailleurs annoncé que les utilisateurs de la Business Suite 7 qui voudraient continuer à exploiter ces versions au-delà de 2027 pourraient souscrire, entre 2028 et 2030, une extension de maintenance dont le coût sera de 2% supérieur au contrat de base existant. Quant aux clients qui voudront poursuivre sur la Business Suite 7 après 2027, mais sans opter pour la maintenance étendue, ils seront automatiquement transférés vers un modèle de maintenance spécifique, ce qui inclut la résolution des problèmes sur les bug connus pour un coût inchangé. 

Un pas en avant et une main tendue pour l'USF

En France, l'USF a immédiatement réagi en saluant une « initiative positive » à la fois sur S/4HANA et sur ECC. L'association des Utilisateurs SAP Francophones estime que cela aidera fortement les utilisateurs SAP. Sur sa dernière convention, à l'automne 2019, cette problématique avait été largement abordée. Très coûteuse en temps et en ressources financières, techniques et humaines, la migration vers S/4HANA est redoutée par de nombreuses entreprises qui estiment qu'elle doit être portée par des gains métiers évidents. Pour la réaliser, ces clients ont également besoin de compétences spécifiques, ce qui avait été souligné lors de la convention. 

« En mettant à jour sa politique de maintenance sur ces deux solutions, SAP se montre véritablement à l'écoute des attentes des utilisateurs que nous représentons au sein de l'USF », déclare Gianmaria Perancin, président de l'USF, dans un communiqué. « Les développements S/4HANA sont garantis dans la durée et c'est un gage de stabilité. L'annonce sur les deux années supplémentaires de maintenance courante pour ECC, ainsi que les trois ans de maintenance étendue qui suivent, représentent un pas en avant et une main tendue vers les utilisateurs SAP, pour qui la migration vers S/4HANA s'avère souvent très complexe et coûteuse. Nous sommes extrêmement satisfaits de ces annonces : il s'agissait de demandes fortes que l'USF avait portées en France et à l'international, et SAP les a écoutées et comprises ». 

Publicité Selon SAP, 13 800 clients l'ont déjà choisis et quelques milliers la déploient. 

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Avez-vous déployé des outils de fédération de données ?