Projets

L'Institut Gustave Roussy recourt à une start-up pour ses téléconsultations

L'Institut Gustave Roussy recourt à une start-up pour ses téléconsultations
Mikaël Azoulay, Directeur de la transformation numérique et des systèmes d’information de Gustave Roussy, a apprécié l’ergonomie, la modularité et l’adaptation au milieu médical de la solution.

Premier centre de lutte contre le cancer en Europe, l'Institut Gustave Roussy de Villejuif a choisi Rofim intégré par Enovacom (Orange) pour ses téléconsultations.

PublicitéPremier centre européen et cinquième mondial dans la lutte contre le cancer, l'Institut Gustave Roussy accueille près de 50 000 patients chaque année et développe une approche intégrée entre recherche, soins et enseignement. Il traite notamment les cancers rares, les tumeurs complexes, cela sur des patients de tous les âges, et intègre un quart des patients à des essais cliniques. Ses 3 300 professionnels sont répartis sur deux sites, Villejuif et Chevilly-Larue, deux villes proches de la banlieue sud de Paris. Sa spécialité entraîne la nécessité de nombreux échanges entre thérapeutes incluant des fichiers d'imagerie complexes et lourds (scans, IRM...). Pour accélérer le parcours de soin, l'institut avait besoin de faciliter ces échanges à distance, par téléconsultation, ce que ne permettaient pas les outils classiques de vidéoconférence.

Auparavant, l'institut recourait à des échanges de supports physiques par courriers ou des solutions de transferts qui dégradaient la qualité des images. Bien entendu, l'un des impératifs des échanges est une sécurité absolue des données avec une très haute sensibilité. Gustave Roussy s'est finalement tourné vers une start-up, Rofim. La plateforme Rofim va dans un premier temps permettre à la communauté médicale de Gustave Roussy d'organiser des téléconsultations en anesthésie, en pédiatrie, en sénologie et en oncogénétique notamment. Tous les établissements et professionnels correspondants de Gustave Roussy vont en outre avoir la possibilité de solliciter les experts de l'Institut, dans le cadre de télé-expertises ou de réunions de concertation pluridisciplinaires digitales (ou eRCP). Intégrée par Enovacom (filiale d'Orange Business Services), la solution de Rofim est modulaire et ergonomique, correspondant bien aux attentes des médecins, notamment en intégrant nativement des outils de visualisation d'imagerie, y compris en 3D.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Votre organisation s’appuie-t-elle sur des modèles comme SAFe pour déployer l’agilité à l’échelle ?