Business

L'e-commerce attendu comme canal majoritaire sous trois ans

L'e-commerce attendu comme canal majoritaire sous trois ans
Plus de la moitié du chiffre d’affaires des entreprises devrait, sous trois ans, passer par l’e-commerce.

B2B ou B2C, l'e-commerce poursuit son développement et, selon une étude réalisée pour Salesforce auprès de directions commerciales, devrait représenter la plus grande part du chiffre d'affaires dans les trois ans.

PublicitéLa crise sanitaire a largement dynamisé le e-commerce, cela ne surprend personne, mais encore faut-il chiffrer cette progression. Selon une étude réalisée par Salesforce, entre janvier et août 2020, la croissance des commandes en ligne a atteint 44 %. Entre le troisième trimestre 2019 et la même période en 2020, la progression est même de 55 %. Le phénomène ne concerne pas uniquement le B2C mais bien aussi le B2B et le B2B2C. Ainsi, 30% des entreprises B2B au niveau mondial affirment que les canaux digitaux représentaient plus de 50 % de leurs revenus B2B en 2020 et 56 % de l'ensemble des entreprises estiment que l'e-commerce représentera plus de la moitié de leur chiffre d'affaires sur les trois prochaines années. En 2019, 14,1% de l'ensemble des ventes au détail au niveau mondial s'accomplissait en ligne et les répondants à l'enquête menée estiment que le chiffre sera de 22 % en 2023.

Bien entendu, le commerce B2C s'est largement numérisé, le cas échéant dans l'urgence. En France, 66 % des entreprises B2C ont mis en oeuvre une communication en direct en ligne (messagerie instantanée ou conversation vidéo) et 64 % ont massivement utilisé les réseaux sociaux, notamment pour des événements virtuels en direct. Entre les deuxièmes trimestres 2019 et 2020, le trafic des sites e-commerce en provenance des réseaux sociaux a augmenté de 104 %, soit plus qu'un doublement. De plus, 38 % des répondants ont mis en oeuvre des rendez-vous virtuels de personal shopping.

De son côté, le commerce B2B n'est pas en reste même si la démarche est plus à moyen ou long terme. Outre les 30 % ayant déjà la majorité de leur chiffre d'affaires en e-commerce, 61 % des entreprises prévoient d'investir plus fortement dans le e-commerce B2B au cours des deux prochaines années. En France, 23 % reconnaissent qu'elles ont rencontré des difficultés avec leur vente à distance durant la pandémie. Et ce même si, en Europe, 80 % des dirigeants affirment que leurs investissements dans le e-commerce ont été couronnés de succès. Contrairement à un préjugé tenace, aucun impact négatif sur l'effectif des équipes commerciales n'a été constaté dans 80 % des cas.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Redondez-vous systématiquement tous les composants d’infrastructure ?