Projets

Glowria promeut son fond de catalogue par un webservice de recommandation

Glowria promeut son fond de catalogue par un webservice de recommandation

Le loueur de vidéos en ligne utilise, en mode webservice, le moteur de recommandation fourni par Criteo pour mieux répartir la demande de ses clients en DVD.

PublicitéPour son activité de location de DVD, la boutique en ligne Glowria ne possède pour chaque film qu'un nombre limité d'exemplaires. Si toute la demande de ses clients se concentre sur peu d'articles, il peut, d'un côté, être en rupture de stock et être incapable de fournir, tandis que de l'autre des films ne sont pas exploités de manière optimale. « Notre objectif était de pousser des DVD de fond de catalogue, films classiques ou documentaires notamment, disponibles en stock afin de mieux répartir la demande et éviter la concentration sur quelques films d'actualité » indique Valérie Garrel, directrice de l'activité DVD chez Glowria France. Pour faire tourner le stock, Glowria a tout d'abord testé des solutions de recommandation développées en interne. Le principe est de proposer au client des produits auxquels il ne pense pas spontanément mais qui lui plaisent et sont disponibles en stock. Pour Valérie Garrel, « utiliser une technique de recommandation rend un service plus personnalisé et approprié que des « coups de coeur » de la rédaction du site : le client découvre des DVD qu'il ne cherchait pas mais qui l'intéressent ». Mais le moteur de recommandation développé en interne ne donnait pas entièrement satisfaction en terme de pertinence des résultats. Début 2007, Glowria s'est donc abonné au moteur de recommandation de Criteo, intégré en webservice à son activité de location de DVD. La mise en oeuvre a nécessité, avec les tests, environ un mois et demi et a été achevée en Avril 2007. « Le site envoie à Criteo les données sur les ventes opérées auprès d'un internaute ainsi que les notes attribuées par celui-ci à divers produits et, en retour, après traitement par l'algorithme de Criteo, nous obtenons une liste de produits recommandés » précise Valérie Garrel. Pour Glowria, le calcul d'un retour sur investissement financier spécifique est délicat, le site ayant par ailleurs évolué. Mais l'emploi de Criteo a permis de faire passer la location du « fond de catalogue » (environ 10 000 titres) de 30% à 50% des locations, les 7000 titres les moins loués passant par ailleurs de 12 à 24% de part des locations. Glowria s'est déclaré très satisfait de ces résultats. Le montant de l'abonnement au webservice de Criteo n'a pas été communiqué.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    La solidité financière d’un fournisseur est-elle systématiquement vérifiée avant de le choisir ?