Projets

France Université Numérique bascule dans le cloud pour se concentrer sur son métier

France Université Numérique bascule dans le cloud pour se concentrer sur son métier
France Université Numérique mutualise les MOOC de 90 établissements d’enseignement supérieur

L'infrastructure de MOOC de France Université Numérique a été migré dans Cloudwatt d'Orange par la SSLL Objectif Libre.

PublicitéNé en 2013, le Groupement d'Intérêt Public France Université Numérique (GIP FUN) fédère plus de 90 établissements d'enseignement supérieur français pour réaliser des MOOC et d'autres types de cours en ligne (COOC, SPOC, etc.). Il édite notamment pour cela le portail FUN MOOC. Initialement, le GIP FUN utilisait une plate-forme privée traditionnelle mais celle-ci était désormais insuffisante pour suivre la croissance des usages : plus de un million d'inscrits, trois millions d'inscriptions à des cours, 300 MOOC, etc.

Profitant du marché passé par la DINSIC (Direction Interministérielle du Numérique et du Système d'Information et de Communication, la « DSI groupe » de l'Etat), le GIP FUN a décidé de migrer son infrastructure dans le cloud public Cloudwatt d'Orange Cloud for Business. L'objectif du GIP FUN était de se concentrer sur son métier tout en bénéficiant d'infrastructures à la demande, facturées comme tel, pouvant répondre aisément à ses besoins variables, notamment, selon le nombre d'utilisateurs simultanés. En effet, il y a une forte variabilité du nombre d'utilisateurs, notamment en fonction de la saisonnalité.

Le marché de la DINSIC avait sélectionné Cloudwatt en tant que « cloud souverain » et cette plate-forme répondait donc aux exigences en matière de sécurité et de souveraineté de l'hébergement des données. L'architecture ouverte basée sur OpenStack a fait également partie des critères ayant amené à retenir ce choix. La migration a été réalisée par la SSLL Objectif Libre sans coupure globale de service, en quatre mois, sans impact constatés par les utilisateurs.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Des collaborateurs humains peuvent-ils reprendre la main à tout moment sur les processus automatisés ?