Projets

Deutsche Telekom joue les éclaireurs dans la migration vers Rise with SAP

Deutsche Telekom joue les éclaireurs dans la migration vers Rise with SAP
Le siège de Deutsche Telekom à Bonn, en Allemagne. L’opérateur emploie quelque 200 000 personnes, pour un chiffre d’affaires de 112 Md€. (Photo : Norbert Ittermann, Deutsche Telekom)

L'opérateur allemand est la première très grande entreprise à annoncer sa bascule vers l'offre managée de SAP. Plus de 300 systèmes vont basculer vers la nouvelle génération de progiciels.

PublicitéSAP enregistre une première référence majeure dans sa quête visant à faire basculer sa base installée vers ses offres managées, dénommées Rise with SAP et Grow with SAP. Dans le cadre du partenariat entre SAP et T-Systems sur ces offres, la maison mère de l'ESN allemande, l'opérateur Deutsche Telekom, va migrer une grande partie de ses environnements ERP vers Rise. Le projet consiste à consolider plus de 300 systèmes différents dans le cloud public et privé, indique un communiqué de l'éditeur de Waldorf, sans plus de précision.

« Avec SAP S/4 Hana Cloud, Deutsche Telekom sera en mesure d'améliorer l'efficacité des fonctions clés de l'entreprise telles que la logistique, l'approvisionnement et la finance », assure Peter Laukert, le DSI du premier opérateur télécom européen, qui compte plus de 252 millions de clients sur le mobile, gère 25 millions de lignes fixes et 22 millions de lignes à haut débit. Même si le projet servira à mettre en lumière les compétences de T-Systems sur ce type de migration, il s'agit d'un premier ralliement de poids à la stratégie du premier éditeur européen, qui pousse désormais ses clients vers ses offres cloud.

GetLink, un projet de 18 mois

En France, Getlink, qui opère l'infrastructure du tunnel sous la Manche, a effectué sa migration vers Rise with SAP, après 18 mois de projet. Mené avec le prestataire spécialisé Pasàpas, entité du cabinet Talan, le projet visait à remplacer des moutures vieillissantes de SAP (ECC 6.0, BW 7.0 et CRM 7.0) et a été séquencé en deux phases majeures : une migration technologique progressive des composants et une optimisation fonctionnelle.

Notons que l'insistance de SAP à emmener sa base installée vers ses offres managées sur le cloud a irrité la base installée de l'éditeur, dont une large partie a initié ou planifie des projets de modernisation de ses progiciels vers la génération S/4 Hana sans forcément intégrer le virage vers les dernières offres de l'éditeur. « Nos adhérents aimeraient d'abord finir le virage vers S/4 et comprendre la valeur de la migration vers Rise. On a l'impression d'assister à une fuite en avant et l'écart entre ce que les entreprises attendent et ce que SAP leur donne est de plus en plus grand », expliquait Gianmaria Perancin, le président de l'USF (le club de utilisateurs SAP francophones), dans nos colonnes en février dernier. Même si, depuis, le climat s'est quelque peu apaisé suite aux garanties données notamment par SAP France.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Disposez-vous d’un cadre de sécurité unifié pour tous vos environnements IT, qu’ils soient dans le cloud ou sur site ?