Stratégie

Ce que les Pdg attendent de leur DSI

Ce que les Pdg attendent de leur DSI
L’ensemble du personnel de direction est désormais mieux informé du rôle central de la technologie dans l’atteinte des objectifs de l’entreprise. (Photo : Rodeo Project Management Software / Unsplash)

Les chefs d'entreprise comprennent de mieux en mieux l'impact de la technologie sur la réalisation des objectifs de leur entreprise. Ce qui transforme leurs attentes vis-à-vis des DSI.

PublicitéLawrence Bilker peut facilement articuler les apports métiers que ses initiatives informatiques devraient apporter : l'amélioration des expériences des employés et clients, plus d'analyses à partir des données pour des décisions plus éclairées et davantage d'intelligence dans l'optimisation des opérations. Globalement, les projets informatiques sont destinés à créer une entreprise plus Lean et plus rentable, explique le DSI du fabricant Lift Solutions Holding. Pour ce faire, Lawrence Bilker et son équipe rassemblent des jeux de données disparates dans un data lakehouse.

« Nous savons ce que nous essayons d'accomplir, car nous connaissons les objectifs de l'entreprise. Nous voulons croître de manière substantielle, et nous voulons le faire rapidement », reprend le DSI. Les objectifs que poursuit la DSI de Lift Solutions Holding reflètent les principales orientations que les PDG donnent à leurs DSI, selon l'étude 2024 State of the CIO de Foundry, éditeur de CIO.com.

<img src="https://www.cio-online.com/fichiers/telechargement/ceo-priorities.jpg " width="74%">
Avant tout, les Pdg attendent de leur DSI qu'il mène à bien les initiatives de transformation numérique. (Source : State of the CIO, 2024)

Les principales priorités des PDG vont de la conduite de la transformation numérique, à la mise en oeuvre de l'IA en passant par la réduction des risques de sécurité ou le renforcement de la collaboration entre IT et métiers. Une liste qui ne surprendra pas les DSI qui se concentrent sur ces objectifs depuis plusieurs années. Même si l'ordre de ces priorités a évolué.

L'édition 2024 de l'étude State of the CIO laisse toutefois apparaitre une meilleure compréhension du rôle de la technologie de la part des Pdg et des autres dirigeants. « Je crois que nous sommes désormais dans un monde 'post-alignement'. La stratégie de l'entreprise et la stratégie informatique ne font plus qu'un, et la technologie est l'outil qui permet d'atteindre les objectifs stratégiques. Les Pdg le comprennent de mieux en mieux », estime RJ Juliano, vice-président senior, DSI et directeur du marketing de Parkway Corp, une société d'investissement, de développement et d'exploitation dans le domaine de l'immobilier et des parkings.

L'amélioration de l'expérience au service de la croissance

Les priorités de Parkway correspondent en grande partie à celles identifiées par l'enquête. Par exemple, son entreprise a donné la priorité à la fourniture d'expériences client de qualité. Selon lui, cette priorité découle du fait que l'équipe de direction a pris conscience de l'augmentation des attentes des utilisateurs. En conséquence, RJ Juliano explique que son équipe informatique - qui comprend un directeur de l'expérience client, un poste créé il y a trois ans - a pour mission d'améliorer continuellement l'expérience via l'intégration avec les partenaires clés et le recours aux nouvelles technologies.

Publicité« Les clients s'attendent à des expériences numériques, à des expériences basées sur l'IA et à ce que [les employés qui les servent] s'appuient fortement sur des outils numériques, explique le DSI. Et les PDG se tournent vers les directions IT pour créer ces produits. » Ces tâches s'ajoutent, sans surprise, à tous les fondamentaux du DSI, comme veiller à ce que l'entreprise dispose d'un environnement informatique fiable, agile et sécurisé, ainsi que d'une stratégie data solide et bien gouverné.

Prouver la valeur de l'IA

Si la plupart des priorités des Pdg sont familières, un nouvel objectif vient se greffer à la liste de 2024 : L'IA, qui déboule directement à la quatrième place, selon l'étude. « Tout le monde parle de l'IA et plus particulièrement de l'IA générative, de l'ampleur de l'investissement qu'ils vont consentir et de la question de savoir s'ils vont acheter des outils ou s'impliquer dans un développement en propre. Mais là où le bât blesse, c'est vraiment autour des cas d'usage et de l'identification de ceux apportant le plus de valeur », souligne Dera Nevin, avocat spécialiste de la donnée, expert en gestion des risques et directeur général du segment technologique chez FTI Consulting.

Selon Dera Nevin, de nombreuses entreprises ont encore du mal à définir le retour sur investissement attendu de leurs investissements dans l'IA, même lorsqu'il s'agit d'outils d'IA intégrés à des logiciels d'entreprise existants. Et nombre d'entre elles ne constatent tout simplement aucun retour sur investissement après avoir adopté l'IA.

La conséquence ? Les Pdg sont aujourd'hui plus rigoureux en ce qui concerne leurs initiatives en matière d'IA, dit-elle. Ils demandent aux DSI de collaborer avec les responsables de projets dans les métiers afin de calculer les retours sur investissement des initiatives d'IA. Il ne s'agit plus d'expérimenter et de tester pour le plaisir d'apprendre.

Les priorités se recomposent

Selon les experts, les priorités des chefs d'entreprise à l'égard de leurs DSI montrent que la direction sait désormais que les technologies de l'information jouent un rôle déterminant dans la réussite de l'entreprise. « Aujourd'hui, les chefs d'entreprise comprennent mieux les technologies et sont plus au fait de celles-ci qu'auparavant, explique Danielle Phaneuf, responsable du modèle opérationnel cloud et digital au sein de la société de conseil PwC. Ils s'informent et en savent poser les bonnes questions. Et il ne s'agit pas seulement des Pdg ; mais aussi des conseils d'administration et de l'ensemble du personnel de direction. Ils sont tous de plus en plus compétents et avertis en matière de technologie, ce qui a pour effet d'élever le niveau. »

Il n'est donc pas surprenant, selon elle, que le mandat numéro 1 des Pdg soit de confier aux DSI la direction de la transformation numérique. De plus en plus de dirigeants comprennent qu'ils ont besoin d'un environnement informatique moderne s'ils veulent adopter l'IA, rationaliser les dépenses informatiques et mettre en oeuvre des protocoles de sécurité modernes. « Les Pdg demandent aux DSI de se moderniser, de se débarrasser de la dette technologique, de mettre en forme les données, de travailler avec d'autres, car ils savent que s'ils ne font pas tout cela, ils ne pourront pas innover », reprend Danielle Phaneuf.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis