Projets

Cdiscount baisse ses coûts en abandonnant le cloud public au profit de l'hyperconvergence

Cdiscount baisse ses coûts en abandonnant le cloud public au profit de l'hyperconvergence
Pierre Erraud, Responsable des Plateformes de Cdiscount, a estimé que l’architecture choisie était le meilleur rapport qualité/prix du marché.

Cdiscount a choisi l'hyperconvergence Nutanix sur serveurs Dell intégrée par Cheapset pour rapatrier en local ses machines virtuelles du cloud public et, aussi, automatiser au maximum l'administration de l'ensemble de son architecture IT.

PublicitéFiliale du groupe Casino, Cdiscount est un des grands e-commerçants français avec un chiffre d'affaires de plus de 1,7 milliards d'euros par an et deux millions de visiteurs uniques par jour. Mais sur des périodes de pics d'activité, le site peut accueillir jusqu'à cinq millions de visiteurs quotidiens et expédier 125 000 colis par jour. Le nombre de requêtes HTTPS peut atteindre les 10 000 par seconde. Son développement international et une volonté de limiter les coûts l'ont obligé à revoir son architecture technique au profit de l'hyperconvergence.
Initialement, 2000 serveurs, 1100 virtuels et 900 physiques, répartis entre pré-production, production et benchmark étaient répartis sur deux clusters de production, en mode cloud privé, reliés par un lien 10 Gb/s. Les applications ont été conçues pour être évolutives en montée en charge. Le développement de l'activité en Afrique a poussé Cdiscount à ajouter 500 machines virtuelles dans un cloud public. Mais ce développement s'est vite révélé limité en performances, d'autant que le stockage était opéré sur des baies vieillissantes. Surtout, le coût du recours au cloud public pouvait être réduit en basculant en mode on premise.

Simplicité et automatisation

En 2016, un projet de renouvellement de son architecture IT a donc été lancé par Cdiscount, notamment des baies de stockage et des serveurs. Les objectifs étaient de simplifier l'administration d'une architecture virtualisée au maximum, notamment via une automatisation la plus poussée possible.
Cdiscount a finalement choisi une offre packagée Dell/Nutanix intégrée par Cheapset (au lieu des quatre fournisseurs précédemment) autour de l'appliance d'hyperconvergence XC630. Commandée en début 2016, l'ensemble était opérationnel en avril de la même année. Cheapset a également assuré la prestation de migration des machines virtuelles. L'architecture peut dès lors être étendue en toute agilité tout en demeurant on premise. La latence d'accès au stockage est ainsi devenue très faible. Pierre Erraud, Responsable des Plateformes de Cdiscount, a jugé le rapport qualité/prix particulièrement intéressant, notamment via la faible consommation électrique du matériel choisi et la maintenance très limitée.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    UTILISATION DES COOKIES

    En poursuivant votre navigation sur ce site,
    vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

    Pour en savoir plus, consultez notre politique relative à la vie privée.

    La question du moment
    Disposez-vous d’un annuaire central unique des collaborateurs et des personnes autorisées à se connecter à votre SI ?