La parole aux métiers

AMRAE : le risque systémique au coeur des Rencontres 2016

AMRAE : le risque systémique au coeur des Rencontres 2016
Brigitte Bouquot, présidente de l'AMRAE, a présenté les 24èmes Rencontres à la presse le 14 janvier 2016.

Les 24èmes Rencontres de l'AMRAE, association des gestionnaires de risques, auront lieu à Lille Grand Palais du 3 au 5 février 2016 sur le thème Climats à hauts risques.

PublicitéDu 3 au 5 février 2016, l'AMRAE (Association pour le Management des Risques et des Assurances de l'Entreprise) organise la vingt-quatrième édition annuelle de ses Rencontres. 2500 congressistes spécialistes de la gestion des risques et de leur couverture par des assurances devraient ainsi assister à des formations, des conférences plénières, une trentaine d'ateliers, etc.
Cette année, le thème central et fil rouge de cette manifestation sera Climats à hauts risques. Prenant le prétexte de la COP21, l'association a fait aussi un jeu de mots : au delà du seul climat au sens météorologique, il faut aussi voir dans ce titre une ambiance à forts risques, même si, pour la première fois, le congrès fera l'objet d'un bilan carbone optimisé et communiqué. Et ces risques ont des répercussions très générales.
« Nous sommes dans un monde où tout est système, où tout interagit avec tout » a ainsi expliqué Brigitte Bouquot, présidente de l'AMRAE, en présentant les 24èmes Rencontres à la presse le 14 janvier 2016.

L'innovation a besoin d'assurance

Contrairement à l'an passé, les Rencontres ne comprendront que peu de contenus en lien direct avec l'IT, si on excepte trois ateliers sur les cyber-risques. Malgré tout, le numérique sera bien présent. Et, déjà, en lien avec le fil rouge écologique, la tendance sera au 0 papier et à la dématérialisation des informations (app mobile, écrans...).
Mais deux axes forts seront développés : la professionnalisation des gestionnaires de risque d'une part, la place des assurances dans la couverture des risques d'autre part. Si les outils informatiques sont de plus en plus importants pour estimer les risques puis piloter leur couverture par des assurances, cette dernière est aujourd'hui particulièrement problématique pour les risques liés à l'innovation, notamment numérique. « L'évolution des assurances devrait aller à la même vitesse que l'innovation » a soupiré Brigitte Bouquot, ce qui n'est visiblement pas le cas. Mais la présidente a aussitôt complété : « les entreprises ne doivent pas attendre l'offre des assurances mais doivent exprimer leur demande auprès de leurs compagnies. »
Parmi les risques qui seront particulièrement étudiés lors de ces Rencontres, on trouve ainsi les cyber-risques majeurs, le risque financier lié aux catastrophes naturelles et la gestion des risques liés à l'économie du partage (BlaBlaCar...).

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Disposez-vous d’algorithmes auto-apprenants (Machine Learning) pour traiter certaines de vos données ?