Stratégie

Achats IT de l'Etat : économiser un milliard d'euros en trois ans

Achats IT de l'Etat : économiser un milliard d'euros en trois ans

« L'objectif est de réaliser un milliard d'euros d'économies sur les achats de l'Etat en trois ans » explique Hervé Le Dû, responsable du domaine IT du SAE (Service des achats de l'État)

PublicitéLe service des achats de l'Etat (SAE) a été créé en 2009 pour réaliser des achats de manière inter-ministérielle. L'objectif est de mutualiser la puissance d'achat de l'Etat pour accroître la performance économique de l'achat. Dans le domaine IT/télécoms/impression/affranchissements, le budget mutualisé aujourd'hui dépasse les 2 milliards d'euros.
La création du SAE vise d'une part à définir les stratégies d'achat de l'Etat pour aller au devant des fournisseurs de manière consolidée, d'autre part à professionnaliser le métier d'acheteur en tant que tel. L'idée est de joindre à la performance juridique classique des administrations une performance économique. Pour cela, le SAE coordonne les différents responsables achats des ministères.
Le plan de route a été fixé fin 2009/début 2010 pour trois ans. L'objectif est de réaliser un milliard d'euros d'économies sur les achats de l'Etat en trois ans. Massification des achats et transformation des systèmes d'information sont deux leviers essentiels pour y parvenir.
Vis-à-vis de la DSI, l'acheteur se veut un offreur de services. Il s'agit d'apporter à la DSI ce qu'elle désire au meilleur coût grâce à une collaboration la plus en amont possible, chacune des deux parties ayant leur valeur ajoutée à apporter, bien avant la publication des appels d'offres.

L'interview en vidéo

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Votre entreprise a-t-elle pour politique de privilégier l’option cloud public pour tout nouveau projet ou déploiement ?