Business

Technologies de la mobilité, une opportunité pour les entreprises ?

Les premières rencontres DSI-DRH, organisées le 29 novembre dernier par CIO et le Monde Informatique en partenariat avec Liaisons Sociales et Bouygues Télécom, ont été l'occasion de faire un point sur un sujet qui a parfois conduit à des relations délicates entre les DRH et les DSI.

D'après un sondage IDG auprès de 700 personnes, 71% d'entre elles ont spontanément déclaré que leur entreprise a des projets dans le domaine de la mobilité. Pour Jean-René Cazeneuve, directeur Entreprises de Bouygues Télécom, compte tenu des avancées technologiques et du taux d'équipement des Français dans le haut débit, les nouveaux équipements de mobilité font que les entreprises deviennent de plus en plus mobiles. Ce que confirme Eloïse Verde-Delisle, directeur des relations sociales et de l'Emploi chez IBM France, pour qui la mobilité n'est pas un vain mot dans la culture du constructeur : « la mobilité est complètement intégrée dans notre culture d'entreprise », souligne-t-elle « sur 11000 salariés actifs, 63% sont des nomades ». Avec le projet de « dynamic Workplace », qui a supprimé la notion de bureau personnel pour la remplacer par celle de bureau réservé en fonction des besoins et d'open space, la mobilité est a bonne école chez IBM : 70% des cadres sont équipés d'un téléphone portables, que 100% ont bien sûr accès à une messagerie, et 92% sont équipés d'un ordinateur portable. Pour Eloïse Verde-Delisle, qui avoue ne pas bien les connaître, « nouer un dialogue avec les DSI », est néanmoins un point de passage indispensable pour faire évoluer l'entreprise vers plus de mobilité. Denis Ettighoffer, Président d'Eurotechnopolis Institut et observateur des tendances de l'entreprise (il a beaucoup travaillé, entre autres, sur les concepts d'entreprise étendue et d'entreprise apprenante) note pour sa part que les Français sont de plus en plus intéressés par le télétravail. « Ils travaillent en moyenne huit heures par semaine en dehors de l'entreprise », précise-t-il, et, d'après lui, « souhaitent travailler à leur domicile avant tout pour avoir la paix ». Mais les techniques de mobilité se révèlent à double tranchant : elles peuvent permettre à un salarié de s'isoler en tout lieu et de se créer son espace de travail mais représentent également une contrainte liée au fait d'être joignable en permanence qui n'est pas prêt de s'arrêter. « Il y a une véritable notion de maîtrise de ces outils, et l'entreprise à un rôle à jouer dans cette perspective », conclut Denis Ettighoffer. Du droit de pouvoir travailler en toute tranquillité à un droit à la déconnexion lorsque les technologies de la mobilité deviennent trop envahissantes, il n'y a qu'un pas, franchi par Jean-Emmanuel Rey, professeur de droit à l'Université de Paris I Panthéon-Sorbonne et à l'Institut d'Etudes Politiques de Paris, qui dresse les limites du droit pour la mobilité du salarié. Le droit à la déconnexion, même s'il n'est pas inscrit dans les textes, et même s'il rend caduque toute référence à un temps de travail, est intuitivement compris et appliqué par chacun. En ce qui concerne l'impact des technologies de la mobilité sur le salarié et des dérives qui pourraient en découler, Jean-Emmanuel Ray insiste sur les nouvelles prérogatives de la Cnil, qui, d'après la loi du 6 août 2004, est maintenant dotée d'un pouvoir de sanction et d'investigation dans les entreprises qui « cybersurveillent » leurs salariés. Cette loi instaure aussi une nouvelle catégorie dans les entreprises, les CIL (Correspondants Informatique et Libertés), qui devrait faire le lien « entre les DSI et la DRH », insiste Jean-Emmanuel Ray. « Il doit bien connaître les rouages de l'entreprise, avoir une vision claire des systèmes d'information, et posséder une sensibilité RH poussée ».

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    UTILISATION DES COOKIES

    En poursuivant votre navigation sur ce site,
    vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

    Pour en savoir plus, consultez notre politique relative à la vie privée.

    La question du moment
    Etes-vous en mesure de contacter toute personne présente dans votre SI (collaborateurs, clients…) pour la prévenir de tout incident de sécurité la concernant ?