Projets

Axa automatise l'indemnisation des retards aériens grâce à la blockchain

Axa automatise l'indemnisation des retards aériens grâce à la blockchain
Axa classe son produit Fizzy dans les contrats d’assurance paramétrique qui se déclenchent sur un paramètre, en l’occurrence dès que le retard d’un vol atteint un certain seuil.

Enregistré dans la blockchain Ethereum, le produit d'assurance Fizzy est un « smart contract » connecté aux bases de données du trafic aérien. Il rembourse automatiquement ses souscripteurs d'un montant fixé à l'avance si le vol est retardé de deux heures ou plus.

La technologie blockchain s'introduit dans les produits d'assurance grand public. Axa la met en oeuvre dans son contrat Fizzy qui propose d'indemniser de façon automatisée les clients des compagnies aériennes en cas de retard sur leurs vols. Lorsque les voyageurs souscrivent une assurance retard sur la plateforme Fizzy, leur contrat est enregistré dans la blockchain Ethereum. « Ce smart contract est connecté aux bases de données du trafic aérien mondial, et dès lors qu'un retard de plus de deux heures est constaté, l'indemnisation se déclenche automatiquement », explique Axa. Le voyageur se voit ainsi dispensé des fastidieuses réclamations et il connaît à l'avance le montant de son remboursement. 

L'indemnisation s'effectue sur la base d'un paramètre qui correspond ici au seuil de retard sur lequel Axa et son client se sont mis d'accord. L'assureur classe ce type de contrat dans ses produits d'assurance paramétrique qu'il propose déjà dans 28 pays pour couvrir différents risques dans divers domaines, auprès des grandes entreprises et du secteur public. Pour étendre ce type d'approche aux PME et aux particuliers, l'assureur a créé en mars dernier l'entité Axa Global Parametrics.

Fizzy testé entre Paris et les Etats-Unis

L'application Fizzy, accessible sur le site fizzy.axa, est encore en mode bêta pour l'instant. Elle est testée sur les vols directs entre l'aéroport de Roissy, Paris Charles de Gaulle, et les Etats-Unis ou l'inverse. Le groupe d'assurance prévoit de l'étendre dans les prochains mois à d'autres destinations et de nouer des accords avec d'autres compagnies aériennes et aéroports, ainsi qu'avec des agences de voyage. La fondation Linux travaille, avec de grands acteurs du secteur technologique, à modéliser les smart contracts sur la blockchain.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    UTILISATION DES COOKIES

    En poursuivant votre navigation sur ce site,
    vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

    Pour en savoir plus, consultez notre politique relative à la vie privée.

    La question du moment
    Liez-vous niveau de service et coût/budget d’un service IT ?