Projets

Villeroy & Boch choisit OVH pour gérer ses pics de charge

Villeroy & Boch choisit OVH pour gérer ses pics de charge
Pascal Rheinert, responsable internet et e-business de Villeroy et Boch, doit gérer des pics de charge et la sécurité

Le développement du e-commerce incite Villeroy & Boch à faire face à des pics de charge. Il a choisi dedicated cloud d'OVH.

PublicitéEntreprise allemande d'origine française, Villeroy & Boch est à la fois fabricant et distributeur de ses produits, arts de la table, salles de bain, céramiques. Il est distribué partout dans le monde avec 200 magasins et de plus en plus de e-commerce. Le passage au e-commerce a modifié l'activité de l'entreprise, créée en 1748, qui n'en est pas à sa première révolution. Cette fois, elle doit gérer des pics de charge dus aux passages de commande à toute heure, avec des quantités très variables, une disponibilité et une chaîne d'approvisionnement qui doivent répondre rapidement, en temps réel et su plusieurs continents.

Le sujet est particulièrement sensible aux Etats-Unis, où le e-commerce est le principal canal de développement de la société. Pour un Black Friday ou un Cyber Monday par exemple, il faut des ressources supplémentaires rapides et fiables. Et Villeroy & Boch doit disposer d'un prestataire couvrant au moins les deux continentes, l'Europe et l'Amérique du nord.
Sur cette base, Pascal Rheinert, head of internet et e-business, a lancé un appel d'offres mi 2014. Villeroy & Boch a opté pour Dedicated Cloud, la solution d'OVH qui inclut VMware pour la virtualisation. Au départ, OVH n'était pas sur la liste des prestataires consultés, mais s'est imposé au fil des consultations.

Migration jusqu'en Chine

Pour expliquer ce choix, Pascal Rheinert met en avant deux arguments : la dimension mondiale d'OVH et ses certifications en sécurité, ISO / IEC 27001 et SOC 1 et 2. Il ajoute que le prestataire a convaincu par sa capacité à fournir de nouveaux serveurs en quelques heures, son propre CDN, et son accompagnement au cours de la phase de migration qui a duré de fin décembre 2014 à mai 2015. Une migration progressive qui a commencé par le site du client final, est passé par les sites de e-commerce du groupe dans le monde entier pour atteindre ensuite ses portails. En juin 2015, c'est la Chine qui est passé au nouveau système.

OVH donne accès à son backbone redondé 2x 640 Gbit/s avec une bande passante garantie à 1,5 Gbps par client. Ces derniers retrouvent directement l'environnement VMware, vSphere et vCentre as a services sans licence de l'éditeur. Le client  peut ainsi créer directement ses VM et activer les fonctionnalités de haute disponibilité ou de fault tolerance sur son infrastructure, indique OVH.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Pouvez-vous partager des données avec des partenaires de confiance via des APIs ?