Stratégie

Unifier la paye pour en améliorer la gestion

Unifier la paye pour en améliorer la gestion
Elément très sensible dans les entreprises, la paye constitue aussi une charge administrative importante.

Si la paye est un élément essentiel dans les entreprises, sa gestion laisse largement à désirer selon une étude de Vanson Bourne pour le compte d'ADP.

PublicitéS'il y a un sujet sensible ne souffrant d'absolument aucune défaillance ni retard dans une entreprise, c'est bien la paye. Cette fonction est, en plus, d'une grande complexité administrative. Sa mauvaise gestion a déjà été mise en avant en France lorsqu'il a fallu implémenter la DSN (déclaration sociale nominative) : les entreprises ont souvent été confrontées à des données de mauvaise qualité et des processus inappropriés qu'il a fallu corriger dans l'urgence afin de faire de la donnée de paye une donnée de référence, comme l'a rappelé Élisabeth Humbert-Bottin, directrice générale du GIP-MDS, dans nos colonnes. Le cabinet Vanson Bourne a récemment réalisé une étude pour le compte d'ADP, un spécialiste de l'externalisation de la paye, qui vient de nouveau souligner les manquements des entreprises dans la rigueur nécessaire au processus de paye. 97 % des répondants ont beau admettre que les données de paye constituent un élément essentiel de la stratégie de gestion des coûts et 87 % comme un élément fondamental des politiques de croissance et commerciales, sa gestion reste largement optimisable.

La crise sanitaire liée à la pandémie Covid-19 a été un révélateur supplémentaire. Pour 82 % des répondants, celle-ci a entraîné des difficultés en matière de fiabilité et d'accessibilité des systèmes de paie dont 41 % sur la seule fiabilité. Quand la direction générale avait besoin d'une information relative aux données de paye pour prendre une décision, 47 % des ont été incapables de fournir l'information. l'exactitude des salaires versés (39 %), les demandes trop nombreuses des collaborateurs (61 %), ou encore le respect de la conformité réglementaire, notamment la mise en place à grande échelle de l'activité partielle.

Parmi les difficultés rencontrées, la pluralité des législations et des pratiques entre pays n'est pas la moindre. De ce fait, 74 % des organisations interrogées affirment utiliser encore plusieurs systèmes de paie dans différentes zones géographiques. Dans celles opérant dans 1 à 5 pays, 68 % utilisent entre 2 et 5 systèmes, dans celles présentes dans 11 pays ou plus, 68 % également ont recours jusqu'à 10 systèmes. Les 14 % de répondants disposant d'un système de paie unifié et intégré estiment bénéficier d'un système moins onéreux et complexe à utiliser.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Avez-vous créé de nouvelles fonctions pour adapter la DSI aux pratiques nées avec le cloud (comme des Site Reliability Engineers ou SRE) ?