Technologies

Télétravail : vers une pérennisation au-delà de la crise sanitaire

Télétravail : vers une pérennisation au-delà de la crise sanitaire
Le télétravail à domicile s’est largement développé à l’occasion de la crise sanitaire.

Selon une étude menée par Capgemini, la plupart des entreprises ont constaté des gains de productivité avec le télétravail qu'elles souhaitent pérenniser malgré des impacts déplorés par les collaborateurs.

PublicitéMême si certaines entreprises étaient réticentes, le télétravail a été une réponse souvent obligatoire à la crise sanitaire et aux différentes périodes de confinement ou de restriction de circulation durant l'année 2020. A l'inverse, les avantages semblent évidents pour les salariés (notamment en termes de temps de trajet). Cependant, selon une étude réalisée par le Capgemini Research Institute, 63% des entreprises au troisième trimestre 2020 ont constaté une progression de la productivité des salariés, notamment grâce à la réduction du temps de trajet, les horaires flexibles et l'adoption d'outils collaboratifs virtuels. Mais, côté salariés, 56% ressentent une certaine appréhension face au sentiment de devoir « toujours répondre présent ». Pire : les plus jeunes d'entre eux (60% chez les salariés âgés de 26 à 35 ans) demandent un meilleur accompagnement afin de gérer le stress induit par cette incertitude.

La moyenne de 63 % est sujette à d'importantes fluctuations selon les services. Ainsi, 68 % des entreprises constatent des gains pour les services informatique et digital, 60 % pour le service clients, 59 % pour les ventes et le marketing (grâce, notamment, à la digitalisation et l'utilisation de technologies telles que l'intelligence artificielle) mais seulement 51% pour des fonctions où le télétravail est plus délicat : la production/fabrication, la recherche et le développement (R&D) et l'innovation ainsi que la chaîne d'approvisionnement. L'estimation du gain moyen de productivité grâce au télétravail est de 17 % pour les deux à trois prochaines années. De plus, 88% ont réalisé des économies sur les charges immobilières au cours des trois à quatre derniers mois, et 92% prévoient de nouvelles économies dans les deux à trois ans à venir.

Gains temporaires ou à pérenniser ?

On peut espérer que la crise sanitaire se termine bientôt. 70 % des entreprises estiment que les gains de productivité engendrés par le télétravail peuvent être pérennisés une fois la pandémie terminée. Le modèle hybride télétravail/présentiel semble s'imposer dans les esprits pour les deux à trois prochaines années. Un tiers des entreprises estiment qu'au moins 70 % de leurs salariés resteront en télétravail contre moins de 10 % avant la crise. 48% anticipent de ce fait une réduction d'au moins 10% de leurs besoins totaux en termes de bureaux.

Côté salariés, 45 % estiment qu'ils seront à terme en télétravail au moins trois jours par semaine. Chez ceux qui ont changé d'entreprises en entrant dans la nouvelle en télétravail, 54 % ont été perturbés les premiers jours, 52% ont admis n'avoir strictement aucune idée des valeurs et des avantages que l'entreprise offre. Et 38% des salariés en place ont éprouvé des difficultés à collaborer avec ces nouveaux venus.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Disposez-vous d’un cloud privé ?